28 octobre 2023
Brooks fait ses preuves dans la première course des Masters Endurance Legends, Glover/Scott remportent le GT Trophy

Steve Brooks a remporté la première course des Masters Endurance Legends à Portimão, de la lumière au drapeau. La Peugeot 90X, qui a signé la pole position, a remporté une victoire confortable sur Keith Frieser dans la Zytek 09S. Le Canadien a d’abord essayé de rester avec la machine française à moteur diesel et s’est bien débrouillé pour terminer à moins de 20 secondes du vainqueur.

« C’est magnifique. C’est fantastique », a déclaré une Brooks ravie. « Le Portugal, un temps magnifique, une piste sèche, une voiture extraordinaire. Il s’agit simplement d’un plaisir. Merveilleux. Dommage que [Peugeot rival] Stuart [Wiltshire] ne soit pas là, mais c’était quand même extraordinaire ».

Steve Brooks

« J’ai apporté un couteau dans une fusillade », a ironisé M. Frieser. « La Peugeot est tellement rapide, et Steve la conduit très bien aussi, pour être honnête. J’ai simplement essayé de faire mes meilleurs tours. C’était une course un peu solitaire, mais c’est toujours un plaisir de conduire cette voiture. Et c’est mon deuxième circuit préféré, juste derrière Spa.

Keith Frieser

Andy Cummings et Alvaro Fontes ont partagé leur Morgan Pescarolo 01 sur le chemin de la troisième place au classement général et de la victoire en classe P2, mais c’est Mike Newton dont la MG-Lola EX264 a fait la course en tête dans la classe avant que l’échappement turbo de la voiture ne tombe en panne. Craig Davies et Ron Maydon ont remporté une nouvelle victoire en classe P3 avec leur Ligier JSP3, tandis qu’Andrew Donaldson a conduit sa Lister Storm GTL à une victoire incontestée en classe GT.

« Incroyable », a déclaré Cummings à propos de son séjour. « Le vent m’a un peu surpris dans le premier virage de la descente. C’est alors que la MG m’a dépassé. Mais j’ai ensuite baissé la tête et j’ai commencé à prendre de l’avance. Et lorsque je suis rentré au stand, je l’avais pratiquement rattrapé. Je savais que si Alvaro montait dans la voiture, il rattraperait Mike.

Andy Cummings

« Malheureusement pour lui, je n’ai pas eu besoin de le rattraper », a déclaré Fontes. « Mais quelle course ! Ce circuit est unique. Cette voiture est incroyable. J’ai beaucoup, beaucoup apprécié.

Alvaro Fontes

« Après le premier tour, je me sentais seul », a déclaré Donaldson à propos de sa victoire dans la catégorie GT. « Mais c’était la première fois que la voiture sortait, alors on s’est bien amusé. Vers la fin, c’était très amusant de poursuivre Nigel [Greensall]. C’était à la radio. Faut-il passer ? Nous ne passons pas ? Ils ont dit que ce n’était pas nécessaire. Cette Corvette est rapide. Avec Nigel, c’est une voiture rapide. C’était donc très amusant d’avoir une poursuite à la fin, même si nous avions un tour d’avance.

Andrew Donaldson

Neil Glover et Aaron Scott ont remporté la course Masters GT Trophy, laissant Mike Furness sur la Courage LC75 entre eux et David & Jason McInulty, également équipés d’une Lamborghini Huracán Super Trofeo Evo, qui ont terminé sixième, septième et huitième au classement général. En neuvième position, la Lucchini SR2 de Gianluigi Candiani a pris la deuxième place en P2 tandis que la Chevrolet Corvette C6.R de John Emberson/Nigel Greensall a pris la deuxième place parmi les GT, devant Günther Alth dans l’Aston Martin Vantage GT3. Les deux voitures se sont rapprochées après que la Marcos LM600evo de Cor Euser et Jeroen van der Heuvel ait reçu un drapeau noir pour un défaut de feux de freinage.

« C’était très amusant. J’ai vraiment apprécié. La voiture est fantastique », a déclaré Glover.

« Il est agréable de voir Neil progresser à grands pas », a déclaré Scott. « Il a gagné trois secondes entre les qualifications et la course. Je pense donc qu’il est agréable pour nous deux de voir les progrès accomplis.

« David s’est bien battu, il était bien parti au début », a déclaré Jason McInulty.

« Oui, mission accomplie », a déclaré David.

« Un arrêt au stand rapide et puis moi. J’ai fait une erreur et je suis parti en tête-à-queue. Aaron est passé quand je tournais, donc il ne m’a pas vraiment doublé », plaisante Jason.

« C’est la première fois que je viens sur ce circuit », a déclaré Alth. « C’est un circuit fantastique, mais très exigeant. Je suis un peu épuisé en ce moment, après plus de 40 minutes de conduite. Je pense que c’est un endroit idéal pour réaliser des performances ici. C’est un circuit fantastique, mais il faut s’y habituer. Mais plus vous l’apprenez, plus vous apprenez à l’aimer aussi.

« Y a-t-il une voiture plus sonore que la Corvette sur la grille de départ ? a déclaré un Emberson rayonnant. « C’est génial, n’est-ce pas ? Le son est fantastique. C’est aussi très agréable à conduire, surtout avec Nigel. Il m’a montré comment la conduire correctement. Je n’y arriverai peut-être pas, mais c’est une voiture géniale ».

« Nous faisions la course avec le Marcos », a déclaré Greensall. « Il était un peu devant nous et nous le rattrapions légèrement. S’il n’avait pas eu le drapeau noir, il nous aurait probablement battus, pour être honnête. Mais oui, la Corvette a gagné Le Mans GT2 en 2012, donc nous la faisons rouler en version GT2. C’est un plaisir de la conduire, vraiment. C’est juste un changement de vitesse séquentiel et aucune aide à la conduite, une vraie voiture de course.

Juste après le déjeuner à l’Autódromo Internacional do Algarve, les Masters Endurance Legends se sont élancés avec leurs collègues du Masters GT Trophy pour leur première course de la journée. Malheureusement, le combat entre Steve Brooks et Stuart Wiltshire sur la Peugeot 90X n’a pas eu lieu, la Peugeot de Wiltshire ayant succombé lors des essais du jeudi. Le soleil était au rendez-vous, mais en même temps, de petites gouttes de pluie crachaient d’un nuage sombre juste au-dessus du circuit.

Brooks prend la tête, suivi par la Zytek 09S de Keith Frieser, tandis que Mike Newton (MG-Lola EX264) prend le dessus sur Andy Cummings (Morgan Pescarolo 01). Craig Davies était cinquième dans la machine de tête P3, la Ligier JSP3, juste devant la voiture GT de tête, la Lister Storm d’Andrew Donaldson devant la Marcos LM600evo de John van den Heuvel. Huitième et neuvième au classement général, Neil Glover et David McInulty se disputent la tête du Masters GT Trophy au volant de leur Lamborghini Huracán Super Trofeo Evos. La Lucchini SR2 de Gianluigi Candiani complète le top 10, tout en étant troisième dans la classe P2, devant Mike Furness sur la Courage LC75.

En tête, Brooks a immédiatement donné le coup d’envoi, menant Frieser de 6,6 secondes après trois tours. Newton est à 11 secondes, mais occupe confortablement la troisième place, avec environ sept secondes d’avance sur Cummings. Plus loin, le temps de Guy Ziser au volant de la BMW E46 M3 a été limité à un seul tour avant qu’il ne soit contraint de rentrer au stand pour des problèmes de direction assistée. Septième au classement général, Candiani avait dépassé Van den Heuvel pour séparer les deux voitures GT de tête.

Un nouveau tour le plus rapide de la course au 5e tour a permis à Brooks de porter son avance sur Frieser à 12 secondes, tandis que le reste du peloton est resté statique – jusqu’à ce que Furness dépasse également Van den Heuvel pour la place au classement général. Pendant ce temps, en 12e position, John Emberson a terminé troisième des GT, sa Chevrolet Corvette C6.R devançant le leader des points GT, Günther Alth, sur l’Aston Martin Vantage GT3, tandis qu’Adam Sharpe, dans la catégorie Wolf from the CN, a terminé 13e au classement général et deuxième dans la classe P3.

Au 7e tour, deux avertissements sont donnés – Van den Heuvel reçoit le drapeau ‘meatball’ pour des feux de freinage défaillants sur la Marcos, tandis que Candiani fait l’objet d’une enquête pour infraction à la procédure de départ – ce qui conduit à une pénalité ‘stop-and-go’ au 8e tour. David McInulty, quant à lui, a dépassé le Néerlandais pour se hisser à la neuvième place du classement général, tout en dépassant son rival du GT Trophy, Glover.

Alors que la fenêtre des stands se rapproche, Brooks tente une nouvelle fois sa chance pour porter son avance à 15 secondes, tandis que Newton – désormais à 34 secondes de la Peugeot de tête – conserve cinq secondes d’avance sur Cummings. Davies et Donaldson continuent de mener leur classe en cinquième et sixième position, tandis que Candiani est poursuivi par Furness. L’Italien a tout de même dû purger sa peine.

Au 11e tour, Brooks se présente pour son arrêt obligatoire, suivi par Cummings qui cède sa place à Alvaro Fontes. Donaldson, Candiani, Alth et Glover sont également présents, ce dernier étant relevé par son préparateur Aaron Scott. Newton s’est arrêté au tour suivant, tout comme Furness et Van den Heuvel, le Néerlandais cédant la Marcos à son compatriote Cor Euser. Sharpe est le suivant, George Haynes prend la CN Wolf, tandis que Frieser et Davies prolongent leur séjour jusqu’au 13e tour, ce dernier cédant la Ligier à Ron Maydon, tout comme John Emberson, qui sera remplacé par Nigel Greensall. Entre-temps, Candiani a effectué son deuxième arrêt pour purger sa pénalité.

Au 14e tour, alors que la fenêtre des stands est fermée, Brooks reprend son avance sur Frieser, qui s’élève désormais à 20 secondes. Newton a disparu de la troisième place, cependant, lorsque la MG-Lola est rentrée aux stands pour la deuxième fois, son échappement turbo cassé, cédant de fait la tête de la classe P2 à Fontes, la Morgan Pesca ayant maintenant 55 secondes de retard sur le leader. En conséquence, Maydon passe en quatrième position et Donaldson suit, la Lister Storm prenant une avance incontestable sur la Marcos dans la catégorie GT. Furness est sixième, mais les deux Huracán se rapprochent rapidement, Scott ayant devancé Jason McInulty, tandis qu’Euser et Candiani complètent le top 10 pour l’instant. En 11e position, Greensall, au volant de la Corvette, est en pleine ascension et roule confortablement plus vite que les trois voitures qui se trouvent plus haut sur la route.

Une voiture que Greensall ne devait plus dépasser était la Marcos qui arborait le drapeau noir car ses feux de freinage ne fonctionnaient toujours pas après qu’une réparation rapide lors des arrêts n’ait pas donné le résultat escompté. En conséquence, la Corvette est promue à la deuxième place de la catégorie, tandis qu’Alth prend la troisième place du classement GT.

Les cinq dernières minutes se sont révélées statiques, car Brooks s’est mis en mode préservation, heureux de maintenir un écart de 15 secondes avec Frieser à la deuxième place. Au final, Brooks s’est imposé avec 17 secondes d’avance sur Fontes, troisième devant Maydon et Donaldson, tous trois vainqueurs de leurs catégories respectives P2, P3 et GT. Sixième au classement général, Neil Glover et Aaron Scott ont triomphé dans le Masters GT Trophy, Mike Furness sur la Courage LC75 devançant ses rivaux David et Jason McInulty. Candiani a terminé neuvième, tandis que Greensall a pris la deuxième place en GT devant Alth, avec le Haynes/Sharpe Wolf en 11e position au classement général et deuxième en P3.