29 octobre 2023
Frieser conclut la saison 2023 des Masters en remportant la deuxième course des Masters Endurance Legends à Portimão.

Keith Frieser est devenu le dernier vainqueur Masters d’une saison 2023 passionnante en remportant la deuxième course Masters Endurance Legends de l’Algarve Classic Festival. Le Canadien a hérité de la tête du vainqueur de la course 1, Steve Brooks, dont la Peugeot 90X a connu un problème de boîte de vitesses dans le premier tour, et après cela, Frieser a conduit à fond et n’a rien laissé sur la table pour gagner avec un écart massif de 56 secondes.

« Oui, j’ai fait mon tour le plus rapide du week-end », a déclaré Frieser. « Vous savez, je préférerais chasser Steve franchement. Tu sais, c’est un ami, et je n’aime pas avoir des problèmes. Mais s’il y a des problèmes, j’en profite ! Alors, oui, c’était bien… »

Keith Frieser

Andy Cummings et Alvaro Fontes ont remporté la classe P2, tandis que Craig Davies et Ron Maydon, vainqueurs de la classe P3, ont pris la troisième place au volant de leur Ligier JSP3. Quatrième au classement général, Andrew Donaldson a doublé les victoires en catégorie GT pour sa première Lister Storm GTL – une première sortie remarquable pour la glorieuse machine GT1 du 20ème siècle. Derrière la Lister, Gianluigi Candiani a conduit sa Lucchini SR2 à la deuxième place de la classe P2, tandis que deux places plus loin, Mike Furness sur la Courage LC75 complétait le trio de tête de la classe. En terminant huitième, la Chevrolet Corvette C6.R de John Emberson/Nigel Greensall a obtenu la deuxième place parmi les GT, tandis que la BMW E46 M43 GT2 d’Oli Webb/Guy Ziser a décroché la dernière place sur le podium des GT en terminant 11e au classement général.

« Fantastique encore », a déclaré Cummings, « P2 maintenant. Quand la Peugeot a abandonné, c’était un peu un cadeau, vraiment, mais la LMP1 était si rapide que nous n’avons pas pu rester avec elle. Sinon, c’est une très bonne expérience !

Andy Cummings

« La voiture fonctionnait très bien », a déclaré Davies. « Le circuit est probablement mon circuit préféré, donc vous pouvez vous mesurer à lui, et c’est formidable. Donc, une belle saison et une belle course pour finir la saison, alors quelques bières ce soir !

Craig Davies

« Oui, doubler les victoires en GT avec un seul train de pneus tout au long du week-end », a déclaré Donaldson. « C’est une belle façon de faire. Un bon départ pour la voiture.

Andrew Donaldson

« Mieux vaut ne pas faire de pirouette cette fois-ci », a déclaré Emberson. « J’ai pris plus de plaisir. Je ne sais pas si c’est parce que la piste était plus fraîche, mais nous avions l’air d’avoir plus d’adhérence et c’était une belle course. J’ai apprécié la course avec les Lamborghini. C’était très amusant, alors oui, c’était bien.

John Emberson

« C’est génial d’avoir enfin une course complète au volant de la BMW », a déclaré Webb. « C’est la première fois qu’il tourne une roue, nous en sommes donc très heureux.

Oli Webb

Sixième au classement général, Neil Glover et Aaron Scott ont fait le doublé dans le Masters GT Trophy, leur Lamborghini Huracán Super Trofeo Evo devançant la machine similaire de David et Jason McInulty.

« Nous avons fait une belle course », a déclaré Glover, « les choses s’améliorent donc, et j’ai vraiment apprécié. »

Neil Glover

« Oui, c’était vraiment bien », a déclaré Scott. « Oui, il a fait un très bon premier relais, puis j’ai continué à pousser à la fin. C’était très amusant, en fait. C’est un très beau circuit, j’adore venir ici ».

Aaron Scott

« Nous avons eu des difficultés avec la voiture », a déclaré David McInulty. « Nous avons eu un problème au niveau de la boîte de vitesses ou de la suspension, mais nous avons eu l’impression d’avoir un pneu crevé à l’arrière, ce qui n’était pas le cas. Nous sommes rentrés à la maison en boitant, et c’est tout ce que l’on peut faire. On s’est bien amusé. Nous avons passé un bon week-end.

David McInulty

« Oui, c’était probablement pire lors de mon deuxième relais », a déclaré Jason McInulty. « C’était difficile à conduire pour une raison ou pour une autre. Mais à la fin de la saison, il est temps de les démonter et de voir ce que l’on a endommagé… »

Jason McInulty

Tirant le rideau sur une magnifique saison Masters 2023, les voitures Masters Endurance Legends et Masters GT Trophy se sont élancées une dernière fois sur l’Autódromo Internacional do Algarve. Steve Brooks, au volant de la Peugeot 90X, prend la tête, mais dans le premier tour, la voiture française disparaît, son problème de boîte de vitesses se manifestant presque instantanément. A la fin du premier tour, la Peugeot est rentrée dans les stands et c’est tout.

Keith Frieser mène donc la Zytek 09S, suivi d’Andy Cummings sur la Morgan Pescarolo 01 et de Craig Davies sur la Ligier JSP3, la MG-Lola EX264 de Mike Newton n’ayant pas pris le départ après sa panne mécanique lors de la première course de la journée. Quatrième au classement général, Andrew Donaldson a une nouvelle fois mené la phalange GT devant Mike Furness dans la voiture P2, deuxième. Le Courage LC75, cependant, a été poursuivi de près par Cor Euser dans le mugissant Marcos LM600evo, avec Gianluigi Candiani qui suivait de près dans son Lucchini SR2. Au troisième tour, les deux pilotes sont passés devant Furness pour laisser Oli Webb s’inquiéter, lui qui a conduit les premiers tours comme un homme possédé, la BMW E46 M3 GT2 partagée avec Guy Ziser remontant à la huitième place du classement général après être parti de l’arrière. Dans la course parallèle du Masters GT Trophy, Neil Glover a devancé David McInulty dans leur lutte intra-Lamborghini Huracán Super Trofeo Evo.

En tête, Frieser conduit magnifiquement, le Canadien ayant désormais 11 secondes d’avance sur Cummings, tandis que Davies reste solidement ancré à la troisième place du classement général. Donaldson est toujours quatrième, mais son avance dans la catégorie GT est menacée par Euser, dont le rythme au volant de la Marcos est plus rapide d’une seconde. Furness, quant à lui, a repris du terrain à Candiani et Webb pour se retrouver à nouveau en sixième position. Dixième au classement général, John Emberson a séparé les Lambos au volant de sa Corvette C6.R, tandis que George Haynes, au volant de la CN Wolf, a poursuivi McInulty pour la 12e place au classement général, tout en devançant Günther Alth au volant de l’Aston Martin Vantage GT3.

À l’approche de la fenêtre des stands, Frieser continue d’enchaîner les tours les plus rapides de la course et son avance sur Cummings passe à 17 secondes, Davies accusant un retard similaire en troisième position. Pendant ce temps, Euser a réduit son retard sur Donaldson à sept secondes, tout en augmentant à nouveau son rythme.

Candiani, Webb, Alth et David McInulty sont les premiers à rentrer au 10ème tour, Donaldson suit, puis Cummings, qui cède sa place à Alvaro Fontes. Glover s’est ensuite arrêté pour laisser la place à Aaron Scott, tandis que Haynes est venu échanger sa place avec Adam Sharpe. Euser, Furness, Davies et Emberson terminent leur premier relais au 12e tour, les deux derniers étant remplacés respectivement par Ron Maydon et Nigel Greensall. Cependant, dans la pitlane, la Marcos est entrée en contact avec la Ligier après ce qui semblait être un déclenchement dangereux, obligeant les commissaires à enquêter sur le problème – mais Euser est resté bloqué dans la pitlane de toute façon, ce qui a eu pour effet d’atténuer la lutte dans la catégorie GT. Au 13e tour, le leader est le dernier à effectuer son arrêt obligatoire.

Après tous les arrêts, Frieser devance Fontes de 40 secondes, et Maydon de 47 secondes. Donaldson continue de mener en GT, mais avec un tour de retard. Candiani est maintenant cinquième devant Furness, alors que l’Italien et le Britannique se disputent la deuxième place dans la classe P2. Dans la course du Masters GT Trophy, Scott s’est détaché de Jason McInulty, qui a maintenant Greensall et Sharpe entre lui et son rival Lambo.

À dix minutes de l’arrivée, Frieser continue d’enchaîner les tours rapides et améliore encore sa propre marque au 16e tour : le Canadien ne laisse rien passer. Dans les tours restants, la Zytek 09S s’est envolée vers une avance de 56 secondes sur Fontes au moment du drapeau à damier, alors que toutes les autres voitures étaient doublées. Maydon est troisième et vainqueur de la classe P3, tandis que Donaldson est quatrième en tant que premier pilote GT. Cinquième, Candiani a pris la deuxième place en P2, tandis que Scott a remporté une deuxième victoire au Masters GT Trophy avec Neil Glover sur la Lamborghini Huracán. Furness a pris la troisième place en P2, devant Greensall dans la voiture GT classée deuxième. La CN Wolf de Haynes/Sharpe a pris la neuvième place – et la deuxième dans la P3 – tandis que l’autre Lambo GT Trophy de David et Jason McInulty complétait le top 10. En 11e position au classement général, Oli Webb et Guy Ziser ont décroché la troisième place en GT devant l’Aston d’Alth.