20 avril 2024
Paul Ricard 2024 | MEL Rapport de course 1

Brooks prend la tête de la première course des Masters Endurance Legends au Paul Ricard

 

Steve Brooks, pilote de la Peugeot 90X, a remporté la première victoire des Masters Endurance Legends de la saison en dépassant la Lola-Aston Martin DBR1-2 de Christophe d’Ansembourg pour la deuxième place, puis en héritant de la tête après que le leader Kriton Lendoudis ait été contraint à l’abandon avec sa Peugeot 908 en raison d’un problème hydraulique.

« C’était une belle course, j’ai adoré », a déclaré Brooks. « C’était magnifique, les conditions étaient excellentes. C’était une longue course, alors il fallait juste la gagner. Christophe a très bien piloté, et son moteur… c’est une super voiture, donc à moins de s’y mettre à fond, on ne peut pas s’en sortir. Après les arrêts, j’avais ma propre piste, donc c’était plus facile. J’ai eu de la chance aujourd’hui, les choses se sont déroulées comme je le souhaitais.

D’Ansembourg a lutté contre la Lola-Judd B12/60 de Steve Tandy pendant toute la course, mais lorsque Tandy a abandonné à quelques minutes de la fin, Jamie Constable a pris la troisième place pour sa première course au volant de la Zytek 04S, après avoir rattrapé et dépassé la Zytek 09S de Keith Frieser après les arrêts. Dans une lutte serrée pour la victoire dans la catégorie P2, la Ligier JSP2-17 de Michael Birch s’est imposée devant Patrice Lafargue et Jacques Nicolet sur deux Ligier JSP2-14. Devançant Nicolet pour la septième place au classement général, la Norma Duqueine D08 d’Alfie Briggs/Jack Fabby a remporté une victoire convaincante dans la catégorie P3 devant Craig Davies sur une Ligier JSP3.

« Je n’ai pas pu suivre la Peugeot, elle était plus rapide », a déclaré d’Ansembourg, « et j’ai dû me battre avec Steve Tandy tout le temps. Aux ravitaillements, il est parti avant moi, mais je l’ai récupéré dans le premier tour, et ensuite c’était la bagarre jusqu’à ce qu’il parte en tête-à-queue. Mais il ne faut jamais se relâcher, car je voyais toutes sortes de voitures arriver derrière moi. J’ai dû me battre jusqu’à la fin.

« C’est génial », a déclaré Constable, qui est monté sur le podium pour sa première course avec la voiture. « J’ai eu un peu de chance, il y avait quelques personnes qui tournaient devant moi, mais c’est super – il faut bien finir une course, n’est-ce pas ?

En GT, la Corvette C7.R d’Olivier Morihain a failli mener de bout en bout, mais a vu la Renault RS01 de William Teneketzian l’emporter en fin de course. Frank Thybaud a complété le podium GT sur l’autre RS01, suivi de la Ford GT de Philippe Scemama et de la Porsche 997 RSR de Mario Cordoni.

« Nous avons fait une très bonne course », a déclaré Teneketzian Jr. « A la fin, la voiture était un peu dure, mais ça allait.

« Dans mon premier relais, j’ai creusé un peu d’écart », a déclaré Morihain à propos de sa première partie de course, avant qu’une période de voiture de sécurité à la mi-course ne vienne resserrer le peloton. « Cela leur a permis de se rapprocher de moi, ce qui a réduit l’écart. Puis la RS01 a réussi à me dépasser dans la ligne droite. J’ai essayé de revenir dans les deux derniers tours, mais ? C’est comme ça, c’était quand même une grande grâce. Je prendrai ma revanche demain ! »

Par un samedi matin clair et lumineux mais extrêmement venteux sur le circuit Paul Ricard, alors que la foule s’est rassemblée dans les tribunes le long de la ligne droite principale, la grille des Masters Endurance Legends s’est alignée pour sa première course du week-end. Le pilote de la Peugeot 908, Kriton Lendoudis, est en tête de la grille de départ. La Lola-Aston DBR1 hurlante de Christophe d’Ansembourg côtoie la Peugeot silencieuse du Grec. Au départ, Lendoudis a pris la tête de la course, suivi par d’Ansembourg, Steve Brooks dans la deuxième Peugeot, la Lola-Judd B12/60 de Steve Tandy, la Zytek 09S de Keith Frieser et Michael Birch dans la Ligier JSP2-17, leader de la classe P2.

Le Grec a immédiatement creusé un écart important dans le premier tour et a continué à mettre le marteau dans le deuxième tour, menant d’Ansembourg et Brooks de 8 secondes, avec Tandy et Frieser à trois ticks de plus. Derrière Birch, la Zytek 04S de Constable était septième devant la Riley & Scott-Elan MkIIIC de Xavier Micheron et Patrice Lafargue sur la Ligier JSP2-14. La Norma D08 d’Alfie Briggs a mené la classe P3 en dixième position au classement général. Chez les GT, la Corvette C7.R d’Olivier Morihain devance les Renault RS01 de Franck Thybaud et Harry Teneketzian, suivies de la Ford GT de Philippe Scemama et de Jordan Grogor sur la Chrysler Viper GTS-R.

Alors que Constable et Micheron passent devant Birch, Lendoudis s’installe dans un schéma de maintien, maintenant l’écart avec d’Ansembourg à 9 secondes au 3e tour, mais gagnant encore deux secondes au 4e tour. Tandy garde en vue les belligérants d’Ansembourg et Brooks, mais Frieser a maintenant perdu dix secondes sur la Lola-Judd et voit Constable et Micheron le rattraper. Briggs se hisse à la neuvième place, alors que Lafargue voit son propriétaire et coéquipier Jacques Nicolet se rapprocher de lui dans l’autre JSP2-14. Craig Davies était 12e dans la deuxième JSP3, tandis que Morihain, Thybaud et Teneketzian étaient respectivement 13e, 14e et 15e, se disputant toujours activement la tête de la catégorie GT.

Au 5e tour, Brooks dépasse enfin la Lola-Aston pour faire un 1-2 Peugeot, et réalise immédiatement le meilleur tour de la course, avec 1,5 seconde de moins que le précédent record de Lendoudis, alors que d’Ansembourg tombe dans les griffes de la Lola à moteur Judd de Tandy. Pendant ce temps, en GT, Grogor a poursuivi sa route vers la tête après une qualification difficile pour la Viper, en dépassant les deux RS01 et en se lançant à la poursuite de la Corvette de Morihain. Scemama ayant devancé Teneketzian pour la quatrième place, les Renaults sont désormais troisième et cinquième.

15 minutes après le début de la course, la fenêtre des stands s’est ouverte et Brooks a réduit l’avance de Lendoudis à 7,3 secondes avant de s’arrêter prématurément. Il a été rejoint par Harry Teneketzian qui a passé le relais à son fils William, tandis que Gianluigi Candiani a remis le Lucchini SR2 à Frédéric Rouvier. Nicolet a été un autre stoppeur précoce. Tandy, d’Ansembourg et Lafargue sont dans le tour suivant, suivis par Scemama, qui vient de dépasser Grogor pour la deuxième place en GT, et Alfie Briggs qui échange sa place avec Jack Fabby. Au 9ème tour, Constable, Morihain et Grogor entrent en piste, ce dernier cédant sa place à Oliver Webb, tandis qu’au 10ème tour, Micheron et Birch sont les prochains coureurs à effectuer leur arrêt obligatoire à mi-course. Lendoudis entre alors en piste au 11e tour, suivi par Frieser.

Mais le drame survient alors que Lendoudis, dans son dernier tour, est vu à un rythme effréné dans la ligne droite arrière, avant de rentrer aux stands pour un problème hydraulique. Brooks prend donc la tête, suivi par d’Ansembourg et Tandy, tous deux à 11 secondes du nouveau leader, et Frieser en quatrième position, à 11 secondes également. Ces marges s’évaporent rapidement, car la voiture de sécurité est sortie pour le Riley & Scott de Micheron qui s’est arrêté sur la piste. Derrière Frieser, Constable est le suivant, suivi de Birch, Lafargue et Nicolet.

La reprise est rapide et le drapeau vert est agité au 15ème tour, Constable prenant l’avantage sur Frieser. Quelques instants plus tard, Webb est ralenti dans la ligne droite principale par ce qui semble être un problème de suspension. Brooks reste en tête, poursuivi par d’Ansembourg, Tandy, Constable et Frieser, tandis que Birch, Lafargue et Nicolet se disputent la victoire en classe P2. Josserand de Murard a hissé sa Reynard 2KQ à la neuvième place, le leader de la catégorie GT, Morihain, complétant le top 10, tandis que la Corvette était poursuivie par Teneketzian (W.), Fabby, leader de la catégorie P3, Thybaud, Scemama et Rouvier, Gilles Brenier, sur une autre JSP3, étant 17e au classement général, devant la Porsche 997 RSR de Mario Cordoni.

Au 17e tour, Tandy change de côté à la chicane arrière en essayant de dépasser d’Ansembourg et se retrouve donc derrière Constable et Frieser, avant de décider d’abandonner la voiture, qui a subi des dommages à l’avant gauche. Alors que le peloton se dirige vers le drapeau à damier, Brooks remporte la victoire devant d’Ansembourg, Constable et Frieser, tandis que Birch tient tête à Lafargue pour la victoire dans la catégorie P2. Fabby est septième au classement général et vainqueur de la classe P3 avec Briggs, Nicolet et Davies étant les suivants. Dans les dernières minutes de la catégorie GT, William Teneketzian a devancé Morihain pour la victoire, Thybaud prenant la troisième place devant Scemama et Cordoni.