28 octobre 2023
Pearson s’envole vers la victoire en Masters Gentlemen Drivers à Portimão, Barton gagne en voitures de tourisme

Au volant de sa Jaguar Type E en solo, Gary Pearson a réalisé une conduite parfaitement maîtrisée pour remporter les 90 minutes de l’épreuve Masters Gentlemen Drivers à l’Autódromo Internacional do Algarve. Après une première mi-temps passionnante menée par la TVR Griffith de John Spiers qui s’est battue avec Pearson, la E-type de Richard Kent et Robin Ward dans la Ginetta G4R, Pearson a pris les choses en main après les arrêts et a eu un souci de moins lorsque Nigel Greensall dans la TVR de Spiers s’est arrêté au début de son relais. Chris Ward, dans la E-type de Kent, a essayé de rattraper la voiture similaire qui le précédait, mais en vain, Pearson devançant Ward de 11 secondes.

« Oui, j’ai commencé à comprendre vers la fin », a plaisanté Pearson. « J’ai soudain eu très chaud environ dix minutes après le changement de conducteur. J’ai soudain souhaité à mon frère un prompt rétablissement, en fait ! Je ne pouvais pas me permettre de me détendre parce que je voyais Chris derrière. En revenant dans la boucle pour l’épingle à cheveux en haut de la colline, je voyais Chris arriver dans la descente, ce qui me permettait de jauger notre position. Puis, de temps en temps, il disparaissait pendant un moment. Je me suis alors dit qu’il se rapprochait, que j’allais pousser un peu plus fort. Je pouvais donc le voir. Mais c’était très, très amusant.

Gary Pearson

« La boîte de vitesses devenait de plus en plus serrée », a déclaré Ward à propos de l’échec de sa poursuite de Pearson. « Nous avons la GT & Sports Car Cup maintenant et demain, alors je me suis dit que j’allais essayer de sauver la voiture. Je me suis donc dit que j’allais essayer de sauver la voiture. De plus, j’étais en train de faire un effort physique parce que c’était très dur de passer les vitesses. J’étais complètement vidé, je n’aurais pas pu tenir dix minutes de plus. J’étais tellement épuisé. Mais Gary a très bien conduit. Et Richard a aussi très bien conduit parce qu’il était malade.

Robin Ward

Ron Maydon a remporté la victoire dans la catégorie CLP en troisième position après avoir pris le relais de Robin Ward, la Ginetta restant loin devant les deux Elan rivales pilotées par Philipp Buhofer/Stephan Joebstl et Steve Jones/Chris Atkinson, Atkinson devançant Joebstl pour prendre la quatrième place dans le dernier tour. Sixième au classement général, James Hanson et Paul Pochciol ont remporté la classe B2 dans leur Type E pré-63, tandis que l’Austin Healey 3000 de Doug Muirhead/Jeremy Welch s’est remise d’un arrêt imprévu pour battre la Morgan Plus 4 Super Sport de Billy Bellinger/Simon Orebi Gann et remporter la victoire dans la classe C2. En neuvième position au classement général, la MGB de Michael Boyle a remporté les honneurs de la classe C1.

« Oui, nous aimons nous mêler aux grosses voitures de temps en temps », a déclaré Ward. « Ils prennent trois ou quatre longueurs de voiture dans la ligne droite, mais nous pouvons ensuite les rattraper dans les virages. C’était très amusant. Les grosses voitures, évidemment, ont un peu de mal à freiner au bout d’une demi-heure. Alors que les freins étaient longs, nous n’avons pas eu autant de mal. Mais on s’est bien amusé. Je me suis bien amusé.

Robin Ward

« Le dernier tour a été très amusant », a déclaré Atkinson. « Je poussais Stefan et avant cela, j’essayais de le rattraper et j’ai fait un tête-à-queue. Je l’ai donc rattrapé, et dans le dernier tour, il est sorti un peu large et a ouvert la porte. Je n’ai presque pas pu le laisser repasser !

Chris Atkinson

« C’était une course difficile », a déclaré Joebstl. « J’étais heureux que la voiture fonctionne à nouveau, car nous avons eu des problèmes de moteur lors des essais, et nous avons dû changer le moteur. Je pense donc qu’il s’agit d’un bon résultat depuis l’arrière. J’ai eu un peu de malchance en faisant un tête-à-queue dans le dernier tour… »

Stephan Joebstl

« C’était une bonne course, je pense », a déclaré Hanson. « On se sent un peu seul, mais on s’amuse beaucoup.

James Hanson

Dans la section Masters Pre-66 Touring Car, qui s’est déroulée simultanément pendant 60 minutes, Harry Barton a remporté une victoire écrasante sur la Lotus Cortina de Pedro & Rui Macedo Silva et sur l’Austin Mini Cooper S de Peter Crewes et Fernando Soares. Mark Drain a pris la tête au début de la course avant que sa Cortina ne s’effondre juste avant les arrêts.

Par un samedi matin radieux, les grilles combinées des Masters Gent Drivers et des Pre-66 Touring Car ont couru jusqu’à l’heure du déjeuner, alors que la piste séchait lentement après avoir été détrempée au petit matin. John Spiers a pris le départ, sa TVR Griffith menant les E-types de Richard Kent et Gary Pearson, mais Robin Ward est parti à l’assaut de la Ginetta G4R, leader de la catégorie CLP, et a pris la Jag de Pearson dans l’épingle à cheveux au 2e tour. Bientôt, cependant, Pearson remonte en troisième position, tandis que Chris Fox est le premier à se présenter aux stands dans l’une des Elan.

Au troisième tour, Spiers continue de mener, mais Kent lui met des bâtons dans les roues, les deux hommes ayant creusé un écart de trois secondes sur Pearson et de sept secondes sur Ward. 20 secondes plus tard, James Hanson était cinquième dans la première des E-types pré-63 tandis que Paul O’Reilly dans la première des Elan était sixième devant Doug Muirhead dans l’Austin Healey 3000, leader de la classe C2. Pendant ce temps, la Lotus Cortina de Mark Drain menait la section des voitures de tourisme devant la BMW 1800 tiSA de Harry Barton.

Cinq tours après le début de la course, la lutte en tête s’est élargie à trois voitures, Pearson ayant rejoint l’arrière de la Type E similaire de Kent. Ward était seul en quatrième position, une situation qui est restée inchangée pendant plusieurs tours, alors que Drain continuait à mener Barton avec 20 secondes d’avance dans la course des voitures de tourisme, tandis qu’en C1, Michael Boyle restait vaillamment sur le tour de tête dans sa MGB. Au 10e tour, cependant, Drain disparaît soudainement de la circulation à cause d’une crevaison, laissant la tête de la voiture de tourisme à la BMW de Barton. Plus tôt, Paul O’Reilly avait déjà retiré son Elan des stands en raison d’une perte de quatrième vitesse, tandis que l’Elan de Tom Harris/Rob Newall était hors d’usage depuis le 4e tour.

Après 11 tours, le trio de tête s’est transformé en un quatuor de tête, avec Ward qui s’est joint à la fête, alors que la fenêtre des stands des voitures de tourisme était prête à s’ouvrir. La Mini Cooper S Peter Crewes/Fernando Soares a été la première à s’arrêter, le Britannique passant le relais à son coéquipier portugais. Barton a suivi au 12e tour, tandis que la Cortina de Macedo Silvas a continué pour un tour supplémentaire avant que Pedro ne passe le relais à Rui.

Après une demi-heure de course, Spiers conserve son avance, mais Ward s’est hissé à la deuxième place devant Pearson, alors que Kent commence à s’éloigner du trio de tête, séparé par moins d’une seconde. L’écart avec Hanson, cinquième, est passé à une minute et 29 secondes, tandis que l’Elan de Philipp Buhofer est à six secondes de la sixième place. L’Autrichien détient à son tour sept secondes sur Steve Jones dans une autre Elan, tandis que Billy Bellinger a réussi à faire passer la Morgan Plus 4 Super Sport de Simon Orebi Gann en tête de la classe C2 devant Muirhead. L’Elan de Richard Bateman complète le top 10. Dans la section des voitures de tourisme, Barton a devancé Macedo Silva de 17 secondes et Soares de 41 ticks.

A l’approche de la fenêtre des stands GT, Spiers, Ward et Pearson sont toujours attachés à un fil, et Kent accuse désormais un retard de six secondes sur la tête de la course. Plus loin, cependant, Muirhead est le premier à rentrer, cédant la Big Healey à Jeremy Welch, bientôt suivi par Kent qui change de place avec Chris Ward, ce dernier ayant dû purger une pénalité de 15 secondes pour pilote d’élite lors de leur arrêt. Il en va de même pour Nigel Greensall qui devait prendre la relève de Spiers.

Au 20e tour, le leader est rentré, laissant temporairement la tête à Robin Ward, tandis que Pearson est également resté à l’écart pour le moment. Buhofer est cependant rentré dans le rang, cédant l’Elan à Stephan Joebstl, tandis que Michael Boyle, au volant de la MGB leader de la classe C1, est arrivé de la 13e place au classement général. Hanson est le prochain à céder sa place de pilote, Paul Pochciol montant dans l’ancienne E-type qui mène toujours la classe B2 devant l’exemplaire similaire de Marc Gordon/Nick Finburgh en 12ème position au classement général.

Pearson est rentré au 21e tour, tandis que Robin Ward a fait un tour de plus avant de céder sa place à Ron Maydon dans la Ginetta. Steve Jones a été remplacé par Chris Atkinson, tandis qu’Orebi Gann a pris la place de Bellinger en tête de la classe C2, en septième position au classement général. Dans le même temps, il restait dix minutes dans la section des voitures de tourisme, et Barton menait désormais confortablement devant Macedo Silva et Soares.

Une fois les arrêts aux stands résolus, Pearson prend la tête, Maydon talonnant la Jag de quelques ticks. Chris Ward est troisième, à 19 secondes du leader, mais Greensall disparaît soudainement du radar, permettant à Joebstl, Pochciol et Atkinson de gagner chacun une place – tous trois dépassés par Pearson à ce moment-là. La TVR Griffith, qui s’était montrée à l’épreuve des bombes lors des dernières courses, s’est arrêtée au virage 5 et a été mise hors course. Cette fois-ci, il n’y aura pas de retour en force de Greensall.

En tête, Maydon perd progressivement de vue Pearson et, au 25e tour, Ward (C.) passe en deuxième position pour créer un 1-2 Jaguar. Les deux hommes réalisent des temps au tour similaires, ce qui permet à Pearson de conserver une avance de 19 secondes sur ses rivaux. Plus loin derrière, Jeremy Welch faisait tout pour annuler le temps d’arrêt supplémentaire, car l’Austin Healey s’était rapprochée de la Morgan d’Orebi Gann, alors qu’il restait encore 18 secondes entre les deux rivaux de classe. Pendant ce temps, l’attention se porte sur les voitures de tourisme qui ont entamé leurs dernières minutes de course, et au 27e tour, Barton est déclaré vainqueur, avec près d’un tour d’avance sur la Cortina de Macedo Silva, la Mini de Crewes/Soares étant troisième, avec un tour de retard.

Les voitures GT resteront en piste pendant encore 30 minutes, et en partie à cause du trafic, l’avance de Pearson a été réduite à 16 secondes, tandis que Ward continue à grignoter cette avance dixième par dixième, en particulier dans la partie arrière du circuit – mais cela suffira-t-il ? En septième position au classement général, Welch a réussi à dépasser Orebi Gann et à reprendre la tête de la classe C2 pour lui-même et Doug Muirhead.

Au 30e tour, alors qu’il reste 22 minutes, l’avance de Pearson n’est plus que de 14 secondes, mais au rythme moyen d’une demi-seconde par tour, Ward ne parvient pas à rattraper l’autre Type E qui le précède. Maydon reste troisième, avec 44 secondes de retard sur la Jaguar de tête, mais continue à s’éloigner des Elans de Joebstl et Atkinson, qui sont maintenant toutes deux doublées. Deux tours plus tard, Pochciol était sixième, distançant Atkinson de 43 secondes, tandis que Welch et Orebi Gann, rivaux en classe C2, étaient septième et huitième au classement général, devant Michael Boyle dans la MGB de classe C1, Nick Finburgh dans la deuxième E-type pré-63 et Roger Barton dans l’Elan lancée par Richard Bateman.

À 13 minutes de la fin de la course, Pearson menait de quelques secondes, et Ward devait maintenant tourner une seconde plus vite à chaque minute pour avoir une chance de rattraper Pearson, qui contrôlait magnifiquement la course à l’avant. En fait, l’avance de Pearson est passée à 15 secondes la fois suivante, ce qui a rendu le défi de Ward encore plus difficile à relever. Les dix dernières minutes seront consacrées à la préservation, car la plupart des positions sont désormais verrouillées.

Pearson remporte la victoire avec 11 secondes d’avance sur Chris Ward et le trio de voitures de la classe CLP mené par Maydon. Dans les derniers tours, Atkinson a réussi à devancer Joebstl pour la quatrième place – et la deuxième de la classe – tandis que Hanson/Pochciol ont remporté la victoire dans la classe B2 en sixième position. Muirhead/Welch ont remporté la victoire dans la classe C2, tandis que Boyle a remporté les honneurs de la classe C1 en huitième position au classement général, dépassant la Morgan d’Orebi Gann à la fin de la course.