Sonoma Raceway, USA

Yokohama Drivers Cup
15 – 17 Octobre 2021

RAPPORTS DE COURSE

Masters Endurance Legends USA - Course 1
La première course du week-end pour le groupe Masters Endurance Legends USA a réuni près de trois décennies, avec le pole sitter Cal Meeker (Spice GTP 1987) et Charles Persico (Ginetta G57 2016) s’affrontant sur des machines très différentes.

Meeker a mené les premiers tours jusqu’à ce que Persico plonge à l’intérieur au 3e tour dans le virage 11, freinant tardivement pour le dépassement mais sans soulagement à long terme.

De la pole position plus tôt dans la journée à la poursuite de la tête, Meeker a expliqué : « L’acier contre le carbone, le levier de vitesse contre la palette… J’ai poussé aussi fort que j’ai pu… J’aurais peut-être pu plonger dans le carrousel, mais il vous dépasse à nouveau… Les arrêts au stand étaient presque identiques, mais c’est une chose de rattraper un gars, c’en est une autre de le dépasser.

Meeker abandonne dans l’avant-dernier tour après avoir perdu sa deuxième vitesse, mais réalise les meilleurs tours de la course au 9e tour (1:35.948s) et au 15e tour (1:35.071s) à la poursuite de Persico, qui remporte la course avec un tour rapide de 1:36.116s.

Persico, nouveau dans la série, a ressenti la pression : « Il était juste sur mon pare-chocs et j’ai essayé de ne pas regarder… C’était comme la course la plus longue parce que je suis habituellement assez bon en endurance, mais c’était beaucoup de pression et cela s’est accumulé parce que sur ce circuit, il n’y a pas d’endroit pour se reposer. Je ne pensais pas que j’allais le voir après qu’il ait si bien roulé en qualifications ».

Le trafic et les dépassements se sont déroulés sans encombre pendant les 45 minutes de la séance, et le leader de la catégorie GT, Tom Mueller (Corvette C7R 2014), a obtenu la troisième place au classement général, partageant le podium avec l’équipe copilote de Ron Maiden et Marcus Jewell (Ginetta LMP3 2016), qui a pris la deuxième place.

« Ce n’est pas une voiture que l’on lance typiquement, mais elle pardonne… c’est vraiment mon deuxième événement avec cette voiture », a déclaré Mueller, avec un meilleur temps au tour de 1:41.256s. Doug Baron (Porsche 996 GT3 RS 2000) a été le plus proche de la classe GT en terminant à la sixième place avec un meilleur temps de 1:45.398s.

John Cahalin (GInetta LMP3 2016) et Cal Meeker se sont classés 4ème et 5ème pour les points restants.

Masters Endurance Legends USA - Course 2
La dernière course Masters Endurance Legends de la saison s’est déroulée dans des conditions légèrement plus nuageuses qu’hier pour 24 tours autour du circuit technique de Sonoma Raceway de 2,52 miles.

Dans la catégorie prototype, un duel attendu entre Cal Meeker (Spice GTP 1987) et Charles Persico (Ginetta G57 2016) a vu Meeker passer rapidement de la 4e place sur la grille à la place de Persico, le leader de la course. Meeker a pédalé jusqu’au tour le plus rapide de la course (1:35.079s) tout en poussant fort, et comme il le décrit au 9ème tour, tout est à jouer :

« Je me suis faufilé dans le trafic, j’ai rattrapé [Charles] et, cette fois, je l’ai dépassé. Mais je savais que je devais aborder le dernier virage du carrousel plus rapidement en raison de la différence de freinage entre nos voitures. J’ai trouvé la ‘limite d’adhérence’ dans le carrousel, et je ne l’avais jamais franchie aussi vite… et la voiture s’est retournée… Deux pieds plus loin et les pneus se sont bloqués si gravement que c’était fini… »

Meeker abandonnera la course à la suite de ce tête-à-queue, mais Persico explique son point de vue :
« J’ai commencé la course avec des pneus neufs et il faisait un peu plus frais aujourd’hui, donc je n’ai pas été aussi fort, mais la voiture était bonne… C’est une bonne équipe, des coureurs de qualité. J’ai rencontré Cal, qui habite tout près de chez moi, et il est tout simplement solide.

Persico a mené tous les tours, mais à la toute fin, un dernier tête-à-queue dans le virage 7 a failli le faire entrer en contact avec le mur. Il termine le tour et prend le drapeau à damier avec plus de 20 secondes d’avance sur la voiture la plus proche de Tom Mueller (Corvette C7R 2014). Mueller a ensuite été reclassé troisième au classement général après avoir manqué de quatre secondes le temps minimum obligatoire dans les stands.

Alexander Marmureanu (Porsche 997 GT3R 2010) a été promu deuxième au classement général, Bruce Leeson (Audi R8 LMS 2012) étant 4e au classement général et 3e dans la catégorie GT.

Douglas Baron (Porsche 996 GT3 RS 2000) a terminé 5e au classement général et a déclaré après la dernière course de la saison : « C’est une question de camaraderie, c’est une course difficile, mais à la fin on se dit ‘oh tu m’as eu cette fois-ci, je t’aurai la prochaine fois’, et j’aime ça ».

Masters Historic Formula One USA - Course 1
Thornton s’impose à Sonoma et remporte le titre Masters Historic Formula One Post-1978.

Greg Thornton (Lotus 91/5 1982), leader des points dans la catégorie « Late », a remporté la victoire aujourd’hui sur le circuit de Sonoma. Il a ainsi remporté le titre face à son rival Cal Meeker (Tyrrell 009 1979), avec lequel il s’est battu toute la saison. Avec seulement 13 points d’avance au début du week-end, Thornton a pu accroître son avance de trois points supplémentaires aujourd’hui, mettant ainsi un terme mathématique à sa saison.

« La voiture a été excellente. J’ai heurté le trottoir au troisième tour et j’étais très, très inquiet, j’ai ressenti une petite vibration. Je ne savais pas si j’avais perdu un pneu ou si un poids était tombé… Normalement, je deviens plus rapide lorsque les pneus sont montés, mais ce que nous avons fait, c’est que les gars m’ont dit ‘tu dois rester dans les 29’, alors nous sommes restés dans les 29… Nous avons eu beaucoup de chance parce que j’ai cru que je perdais un pneu ». Thornton a réalisé le tour le plus rapide de la course en 1:29.664s au 9ème tour.

Meeker s’est montré élogieux envers ses concurrents après la course d’aujourd’hui : « Bud Moeller m’a donné une bonne course et a été très bon aujourd’hui… Il n’y a pas de repos sur cette piste et je suis un peu nouveau. C’était un bon championnat, très serré, et [Greg] le mérite, il a fait une course parfaite tout au long de l’année.

Bud Moeller a pris la troisième place dans sa Williams FW08/01 de 1982 récemment acquise, tandis que Nicholas Colyvas (Shadow DN5 de 1976), Gray Gregory (March 761 de 1976) et Charles Warner (Shadow DN9 de 1979) ont complété les six premières places. Les leaders du championnat de la classe sans effet de sol n’ont pas été classés : Ron Maydon (LEC CRP1 1977) a abandonné tôt après qu’un bouchon d’oreille se soit détaché et la Lotus 77 1976 de Chris Locke a développé un défaut d’allumage juste avant la distance minimale de 11 tours.

Masters Formula Atlantic Plus - Course 1
Après avoir dominé les séances de qualification et d’essais hier, Danny Baker a remporté la première des courses Masters Formula Atlantic Plus de ce week-end.

Derrière lui, le peloton s’est livré une lutte acharnée avec Todd Willing, Steve Cook et Dwight Matheson qui se sont disputés les places sur le podium. Willing, deuxième, a expliqué : « C’était une belle petite course avec Steve au départ, un peu de va-et-vient, puis Dwight s’est joint à la fête pour un virage au moins. J’ai réussi à faire descendre Steve dans le virage 11, j’ai essayé de partir à la poursuite de Danny mais il était déjà loin. »

Hier, c’était la première sortie de Willing sur le Sonoma Raceway, un circuit connu pour sa courbe d’apprentissage : « Nous sommes allés un peu plus vite qu’hier, en apprenant la piste, et c’est ma première fois ici… c’est une piste très technique.

Baker a décroché la pole, la victoire et le tour le plus rapide, et a félicité ses concurrents : « Tout a bien fonctionné… Je pense qu’ils m’ont donné le meilleur d’eux-mêmes… ». [white flag] J’ai vu l’un de nos nouveaux pilotes et je me suis dit que je ne voulais pas lui voler un tour à la toute fin… Nous sommes revenus sur nos pas et c’était juste à la moitié de la course… J’étais comme… ‘uh oh’ ! Todd arrivait… et il m’a permis de me remettre dans le bain ».

Chris Bender (P5 aujourd’hui) est un nouveau venu dans le groupe des Masters Formula Atlantic Plus. Il participe à la compétition avec une March 76B de 1976 qu’il vient d’acquérir. Chris a déjà couru avec Masters Historic Formula One. Plus loin sur la grille, le spécialiste des Chevrons Ed Swart s’est qualifié et a terminé neuvième aujourd’hui dans sa B45 de 1978, un mois avant son 84e anniversaire. Après une vie passée à piloter des voitures de sport et des voitures à roues ouvertes en Europe et en Amérique, ce week-end marque ses adieux à la course Masters Formula Atlantic Plus, et sa dernière course avec le groupe aura lieu demain à 16h15.

Masters Formula Atlantic Plus – Course 2
Après avoir dominé la pole, le tour le plus rapide et la victoire hier, Danny Baker (1979 Ralt RT1) était le pilote à battre aujourd’hui et c’était au nouveau venu du Sonoma Raceway Todd Willing (1974 Chevron B27) de se présenter avec quelque chose pour lui, même après qu’une défaillance de la ligne d’embrayage ait réduit la marge d’erreur de Willing.

Baker prend le départ en réalisant cinq tours rapides consécutifs, Steve Cook (Chevron B27 1974) et Willing s’échangeant les positions derrière lui. Willing réalise le meilleur tour en 1:34.112s au cinquième tour et conserve la deuxième place, tandis que Baker reprend le meilleur tour (1:33.909s). Au sixième tour, Willing répond avec un 1:33.219s pour prendre le tour le plus rapide de la course, et Baker ressent la pression :

« J’avais l’impression d’être aussi rapide qu’hier, mais ce n’était pas le cas… Je voulais vraiment faire le tour le plus rapide. Je n’arrêtais pas de regarder Todd à la sortie du virage 11 et je me disais – wow – il est en train de gagner du terrain sur moi, alors je ferais mieux de baisser la tête et d’y aller. Je pensais qu’il était plus rapide que moi, mais tout s’est joué sur l’écart au premier tour.
Willing a bien géré sa voiture sur un circuit qu’il n’avait jamais couru avant ce week-end, et était très optimiste après la course malgré le fait qu’il n’ait pas pu utiliser son embrayage :

« C’était les meilleures conditions que nous ayons eues de tout le week-end… Je pense que je suis maintenant dans le sillon de la piste et que je sais où je vais. La voiture a fonctionné comme un jet, mais j’ai fini par perdre la ligne d’embrayage, donc je n’ai pas eu d’embrayage pendant la majeure partie de la course. Normalement, ça va, vous n’utilisez pas beaucoup l’embrayage, mais si vous avez un peu de mal parfois… c’est comme ça que Steve m’a dépassé à la fin quand j’avais une boîte pleine de neutres et qu’il est parti dans le virage 11. C’était un bon moment. Vous savez que vous êtes entre de bonnes mains quand vous êtes roue contre roue avec ces gars-là.

Il s’agit de la deuxième victoire de Baker ce week-end. Cook a pris la deuxième place à Willing avec seulement trois tours restants, et ils ont été suivis par Dwight Matheson (1976 March 76B), Chris Bender (1976 March 76B) et Geir Ramleth (1982 Ralt RT4) dans les positions de points finales.