Brands Hatch, UK

MASTERS HISTORIC FESTIVAL
25 – 26 Mai 2019

Stretton, Hartley, Beebee & O’Connell, Thomas & Lockie et Fenn & Hill sont tous vainqueurs à Brands

Cinq courses ont vu cinq vainqueurs différents au Masters Historic Festival de Brands Hatch, Martin Stretton, Steve Hartley, Robert Beebee/Martin O’Connell, Julian Thomas/Calum Lockie et Rob Fenn/Jake Hill se partageant la gloire lors de deux belles journées de printemps dans les collines verdoyantes du Kent.

RAPPORTS DE COURSE

Masters Formula One – Course 1
Stretton s’impose face à Lyons et Ferrer pour remporter la première course du FIA Masters Historic Formula One à Brands Hatch

Martin Stretton s’est imposé lors d’une première course de FIA Masters Historic Formula One à Brands Hatch, le pilote de la Tyrrell 012 ayant tenu les jeunes Michael Lyons et Matteo Ferrer-Aza à distance tout au long de la course.

« C’était un travail difficile », a déclaré M. Stretton. « Michael était partout sur moi à différents endroits. C’était une belle bataille.

Tour après tour, Stretton, Lyons et Ferrer ont couru à fond, nez à nez – ou même côte à côte – dans les trois premières places. Cantillon est seul quatrième, tandis que Christophe d’Ansembourg devance Steve Hartley au premier tour, avant de perdre la cinquième place au profit de la McLaren au quatrième tour.

Dans la catégorie pré-78, Henry Fletcher a d’abord mené Jason Wright, mais au cinquième tour, le Shadow a rétrogradé dans l’ordre, après avoir fait un tête-à-queue à Surtees. Le Theodore de Phil Hall est donc deuxième de la classe, le Hesketh de James Hagan étant troisième. Au 7e tour, cependant, la March de Fletcher est très lente à franchir la ligne d’arrivée, et Hall prend alors la tête de la catégorie.

Au 9ème tour, le trio de tête commence à s’étirer, Ferrer ayant désormais plus d’une seconde d’avance sur Stretton qui conserve une courte avance sur Lyons. Au tour suivant, cependant, la Ligier se retrouve soudain à un dixième de la Williams, Stretton se laissant un peu respirer. Un tour de plus, et Lyons est maintenant le plus rapide sur la piste, la Ligier reculant – c’est en dents de scie.

« Le rythme était très égal », a déclaré Ferrer. « J’ai un jour rejoint Michael, mais j’ai ensuite décroché, et cela ne servait à rien d’user les pneus.

La bataille pour la tête de la pré-soixante-huitième place s’intensifie, Hagan se lançant à l’assaut de Hall. Devant eux, la Tyrrell 011 de Jamie Constable s’est hissée de la dernière à la septième place sur la grille de départ après une séance de qualification difficile. Elle devance désormais la Lotus 87 de Jonathan Holtzman et la Tyrrell 012 de Ian Simmonds.

Au 15e tour, Lyons signe un nouveau meilleur tour en course et se rapproche du leader. Au 16e tour, la Williams tente une manœuvre à l’extérieur dans le virage de Paddock Hill, mais sort dans les barrières. La course s’est terminée prématurément, puisque le drapeau rouge a été déployé. Au décompte, Lyons était toujours classée deuxième devant Ferrer.

Phil Hall a remporté la classe pré-78, sa TR1 Theodore devançant de peu la 308 Hesketh de James Hagan, tandis que Wright est revenu pour récupérer la troisième place de la classe.

« Je ne m’attendais pas à être ici, c’est donc un plaisir absolu », a déclaré une Hall en liesse. « J’ai eu une très bonne dispute avec James, deux pilotes gentlemen qui se sont donné de l’espace.

« Il est plus âgé que moi, alors je voulais qu’il gagne », a plaisanté Hagan.

« J’ai raté une vitesse et je suis tombé sur Surtees », a déclaré Wright. « J’ai gardé Henry en vue, donc il aurait été à moi. C’est dommage car chaque point compte… »

Masters Formula One - Course 2
Hartley renoue avec la victoire lors de la deuxième course du FIA Masters Historic Formula One à Brands

Steve Hartley a réalisé une course exceptionnelle pour remporter la deuxième course FIA Masters Historic Formula One à Brands, sa McLaren MP4/1 dépassant le leader Jamie Constable (Tyrrell 011) et gardant Martin Stretton (Tyrrell 012) à distance jusqu’à ce que la voiture de sécurité sorte au 12ème tour après une sortie de route de Mike Cantillon sur la Williams FW07D. The race finished under the safety car.

« J’ai vraiment apprécié », a déclaré Hartley, « Je ne me souviens même pas de la dernière fois où j’ai gagné. C’était peut-être ici, à Brands, en fait !

« Oui, j’aurais vraiment pu me passer de la voiture de sécurité », a déclaré Stretton, « mais c’est ce qui arrive… »

Christophe d’Ansembourg (Williams FW07C) a pris la quatrième place – et de fait la troisième puisque la McLaren de Hartley était encore dans la classe invitation – devant Matteo Ferrer-Aza (Ligier JS11/15). Le Belge avait poursuivi Constable dans les premiers tours avant de succomber à la pression de Hartley et Stretton au 9ème tour.

« Je n’ai jamais été très performant à Brands », a déclaré D’Ansembourg. « Un podium ici n’est donc pas mauvais, car j’ai généralement du mal ici ».

Depuis le fond de la grille, Henry Fletcher a pris d’assaut la sixième place au classement général pour remporter les honneurs de la pré-78 au volant de sa March 761 – malgré un saignement de nez dès le deuxième tour ! La Hesketh 308 de James Hagan a pris la deuxième place dans la classe, Jason Wright a pris la troisième place dans la Shadow DN8. Ian Simmonds (Tyrrell 012) et Mark Hazell (Williams FW08) ont suivi Stretton dans la classe post-83, terminant respectivement neuvième et onzième du classement général.

« Je ne me souviens même pas, j’y suis allé », a déclaré Fletcher à propos de son tour d’ouverture en trombe. « C’était vraiment très amusant, mais essayer de dépasser les voitures à effet de sol est vraiment difficile.

« La voiture se comportait beaucoup mieux », a déclaré Hagan. « Je voulais vraiment battre Phil Hall – cela fait une telle différence lorsque vous faites la course avec quelqu’un, alors je n’ai pas apprécié de le voir partir.

« Je ne mérite pas d’être ici », a déclaré Wright, « J’ai encore fait un tête-à-queue – trois fois maintenant dans le même virage ce week-end… »

Depuis la première ligne de la grille, Jamie Constable a rapidement dépassé Jonathan Holtzman (Lotus 87), le poleman de la grille inversée, pour prendre une avance de 4 secondes sur D’Ansembourg, qui avait Hartley à ses trousses dans la McLaren, avec Cantillon, Stretton et Ferrer-Aza qui ont tous dépassé Holtzman également. Au cinquième tour, Stretton dépasse Cantillon dans le virage de Paddock Hill pour prendre la quatrième place.

Dans la catégorie pré-78, Fletcher a réalisé un premier tour démoniaque en partant de la dernière place sur la grille pour être 11e au 1er tour et 8e au 4e tour, et en tête de la catégorie, devant Hagan, Hall et Wright. A l’arrière, Michael Lyons est sorti dès le premier tour, s’arrêtant dans le virage de Graham Hill avec une voiture réparée depuis sa sortie de route lors de la première course.

Au 7ème tour, Constable maintient son avance de 4 secondes sur D’Ansembourg qui a maintenant Hartley, Stretton, Cantillon et Ferrer à ses trousses. Au tour suivant, Hartley passe en deuxième position, suivi par Stretton au début du 9ème tour. Derrière eux, Ferrer, sixième, a signé le meilleur tour de la course, l’Italien ayant devancé Cantillon et Stretton après le premier tour avant qu’une erreur ne le fasse retomber derrière eux.

Désormais sixième au classement général, Fletcher continue de mener impérialement la classe pré-78, loin devant Hagan, mais Phil Hall perd la troisième place de la classe lorsqu’il doit faire rentrer sa Theodore au stand au 9e tour. Wright a hérité de la place, qui, en 12e position, poursuivait les concurrents de l’après-83, Ian Simmonds (Tyrrell 012) et Mark Hazell (Williams FW08), le duo prenant en sandwich Warren Briggs dans la McLaren M29.

Libéré de D’Ansembourg, Hartley se lance à la poursuite du leader, et en l’espace de deux tours, la Tyrrell et la McLaren sont nez à nez, avec Stretton qui semble être un troisième attentif. Au 11e tour, Hartley prend la tête, tandis que Stretton vise la prochaine opportunité, qui se présente dans le même tour. Six seconds down the road, D’Ansembourg kept firm to hold up the quicker cars of Cantillon and Ferrer, before Cantillon went off at Stirlings, provoking the arrival of the safety car.

Lorsque la course s’est terminée sous la voiture de sécurité, Hartley a remporté une magnifique victoire au volant de sa McLaren MP4/1, devant Stretton et Constable, tandis que Fletcher remportait la classe pré-78.

Masters Gentlemen Drivers
Thomas/Lockie double up to take another Masters Gentlemen Drivers win at Brands

Julian Thomas et Calum Lockie ont réalisé un doublé en Masters Gentlemen Drivers, la Shelby Cobra Daytona Coupé ayant réitéré sa victoire au Paul Ricard en s’imposant à nouveau à Brands Hatch. Dans son premier relais, Thomas s’est battu avec les Elan de Jake Hill et Steve Soper avant que Hill ne s’échappe vers les arrêts aux stands. Avec Lockie au volant, Soper et Rob Fenn dans l’Elan démarrée par Hill ne peuvent rien contre la Daytona Cobra.

« J’ai eu les deux dans le même tour, puis j’ai réussi à intercaler quelques voitures entre eux et moi », a déclaré Lockie à propos des mouvements décisifs. « C’est une voiture absolument incroyable, Wolfe a fait un excellent travail dessus. Elle est tellement rapide, c’est incroyable. »

Fenn duly finished second, 52 seconds down on Lockie, but Soper was out while trying to remove Fenn from second place in the midst of the pair dealing with a couple of backmarkers. La manœuvre d’évitement de Soper sur la ligne droite de Cooper s’est avérée coûteuse et a entraîné sa retraite prématurée.

« J’ai pris beaucoup de plaisir à me battre avec Julian et Steve », a déclaré Hill à propos de son premier relais. « Et puis nous avons réussi à faire une pause dans le trafic. Nous avons été assez chanceux avec la voiture de sécurité, je pense, et ensuite Rob a fait un excellent travail pour assurer la victoire de la catégorie ».

La troisième place au classement général est revenue à la Jaguar E-type de Mark Donnor et Andrew Smith, ce dernier poursuivant Marco Attard dans la Corvette de Tom Ingram. Dans un élan vers le drapeau à damier, Smith a pris la place pour 0.131s… Ils étaient suivis par l’Elan de Nick & Eddie Powell et la Ginetta G4R de Ron Maydon, en deuxième et troisième position dans la classe CLP.

« Il est plus facile de chasser que d’être chassé », a déclaré Smith à propos de son dépassement de dernière minute sur Attard.

Après un faux départ causé par la Porsche 911 de Peter Tognola qui est tombée dans les graviers à Clearways à la fin du premier tour, le peloton s’est finalement élancé au 4e tour. En quelques virages, Jake Hill, dans l’Elan partagée avec Rob Fenn, dépasse le poleman Soper, puis Julian Thomas, dans la Shelby Cobra Daytona Coupé, se glisse en deuxième position, laissant l’Elan de Soper en troisième position.

Alors que Hill se détache de Thomas et Soper, Andrew Haddon dans une autre Elan conserve la quatrième place, Tom Ingram dans la Corvette est cinquième et la Jaguar E-type de Mark Donnor est sixième. Après 15 minutes de course, John Spiers, au volant de la TVR Griffith, s’est hissé à la sixième place, au détriment de Donnor, tandis que Ron Maydon s’est hissé à la huitième place, alors qu’il était dixième au départ. Huit minutes plus tard, cependant, Spiers est entré dans les stands et s’est retiré de la course.

En C2, la Morgan Plus 4 Supersports de Billy Bellinger s’est rapidement hissée en tête de la catégorie, tandis que Nils-Fredrik Nyblaeus s’est laissé distancer par Mark Holme, les deux Austin Healey 3000 s’échangeant les places. La classe C1 a été confortablement menée par la TVR Grantura de Malcolm Paul et Rick Bourne, ce dernier ayant effectué le premier relais. La vie de Bourne est facilitée lorsque Mark Bates, au volant de la Porsche 911, rentre aux stands au 7e tour. La MGB d’Olivia Wilkinson/Austin Kinsella, pilotée par Wilkinson, n’obtient qu’une lointaine deuxième place dans sa catégorie.

Au tiers de la course, Hill devance Thomas et Soper d’environ huit secondes, mais Soper se rapproche vraiment de la grande Daytona Cobra, réalisant le tour le plus rapide de la course au 14e tour. L’ordre des dix premiers reste inchangé, avec Haddon en quatrième position, à 14 secondes, suivi par Ingram, Donnor, Maydon, l’Elan de Nick & Eddie Powell (Nick au volant), la TVR Griffith de Jamie Boot et l’Elan de Mark Martin. Bellinger et Bourne sont toujours en tête des classes C2 et C1.

Au 16e tour, cependant, Ron Maydon dépasse Donnor pour la sixième place, et quelques instants plus tard, Haddon rentre en rampant dans les stands avec une batterie défectueuse. Pendant ce temps, Donnor perdait le rythme et Nick Powell le repoussait encore d’une place. Au tour suivant, la Shelby Cobra Daytona Coupé de David Smithies/Chris Clarkson rentre au stand, cédant sa dixième place récemment acquise à Sander van Gils sur l’Elan.

À l’approche de la fenêtre des stands, l’écart entre Hill et Thomas est passé à 10 secondes, tandis que Soper est à trois secondes de Thomas. En C2, la Healey de Mark Holme a été abandonnée, mais une nouvelle bataille pour la deuxième place s’est engagée entre Nyblaeus et la Healey de Crispin Harris/James Wilmoth, Harris au volant.

La moitié du peloton – y compris Steve Soper en troisième position – avait déjà effectué ses arrêts lorsque, au 24e tour, la Porsche 911 de Bates s’est arrêtée à Druids avec une roue en moins, ce qui a entraîné la sortie de la voiture de sécurité, exactement à la moitié de la course. La fenêtre des stands se referme alors que la voiture de sécurité est toujours en place. Rob Fenn est toujours en tête dans l’Elan démarrée par Hill, mais Soper a pris la deuxième place à Calum Lockie qui a pris la place de Thomas dans la Daytona Cobra. Marco Attard a terminé quatrième dans la Corvette démarrée par Ingram.

Avec un tour de retard, en cinquième position, mais en tête du peloton au redémarrage, Ron Maydon, Eddie Powell dans l’Elan et Andrew Smith dans la Type E, succèdent à Mark Donnor en sixième et septième position. Martin, Boot et Van Gils étaient toujours en huitième, neuvième et dixième position.

Lockie était pourtant en mouvement. Au 30e tour, la Cobra Daytona Coupé dépasse les deux Elan pour prendre la tête, laissant Soper se disputer avec Fenn – en fait, en essayant de se frayer un chemin vers son rival tout en doublant quelques voitures plus lentes, Soper se retrouve sur l’herbe dans la ligne droite de Cooper, puis s’éloigne en évitant l’Elan de Mark Martin. Malheureusement, les efforts de Soper s’arrêtent là, puisqu’il abandonne son Elan dans les stands.

Pendant ce temps, en C2, Keith Ahlers, au volant de la Morgan Plus 4 Supersports, menait James Wilmoth, mais la Healey a reçu une pénalité pour excès de vitesse dans la voie des stands, ce qui l’a remise en question pour la victoire de classe, mais malgré la pénalité, elle a gardé l’avantage sur la Gann Plus 4 Supersports de Michael Bell/Simon Orebi en troisième position. L’Austin Healey de Nyblaeus/Welch est descendue à une lointaine cinquième place dans la classe. La TVR Grantura de Malcolm/Bourne conserve une avance considérable sur la MGB de Wilkinson/Kinsella en C1.

En tête, Lockie a imprimé un rythme effréné, laissant Fenn dans l’Elan, leader de la classe CLP, 20 secondes derrière lui à 15 minutes de l’arrivée. Attard est troisième dans la Corvette, à 40 secondes de Lockie, mais Andrew Smith dans la Type E se rapproche rapidement. Maydon a conservé la cinquième et la deuxième place dans la classe CLP, mais Eddie Powell est resté collé à l’échappement de la Ginetta. Au 38e tour, Powell est dépassé.

En fait, le rythme de Powell était tel qu’il s’est également rapproché de Smith au volant de la Type E. Au 46e tour, alors qu’il reste deux minutes au compteur, Powell tente une attaque sur Smith dans le virage de Paddock Hill, mais il doit abandonner, ce qui lui fait perdre neuf secondes sur le type E. Smith, quant à lui, est à la hauteur de la Corvette d’Attard – et sur la ligne, Smith s’empare de la troisième place pour 0.131s !

En tête, Lockie a conduit la Cobra Daytona Coupé à sa deuxième victoire consécutive, Fenn terminant finalement à 52 secondes mais toujours vainqueur de la classe CLP. Derrière Smith et Attard, Eddie Powell a pris la deuxième place dans la classe CLP, devant Maydon. Le top 10 est complété par la TVR Griffith de Jamie Boot, l’Elan de Mark Martin, Sander van Gils sur une autre Elan et l’Elan de Ross Hyett/Chris Fox.

« Je n’ai tout simplement pas réussi à le faire », a déclaré Eddie Powell à propos de son action ratée sur Smith. « Je pensais que c’était le dernier tour et je voulais nous faire monter sur le podium. Mais nous sommes sur le podium quand même ! »

Keith Ahlers et Billy Bellinger ont remporté la classe C2 avec leur Morgan Plus 4 Supersports, tandis que Malcolm Paul et Rick Bourne ont couronné une performance dominante avec leur TVR Grantura par une victoire en C1.

Masters Pre66 Touring Cars
La Mustang Fenn/Hill remporte le Masters Pre-66 Touring Car à Brands

Rob Fenn et Jake Hill ont remporté les honneurs des Masters Pre-66 Touring Car à Brands Hatch, Hill au volant de la Ford Mustang dépassant la Lotus Cortina de Mark Sumpter pour prendre la tête au 20e tour. La troisième place revient à Craig Davies, dont la Mustang mène jusqu’à une phase de ravitaillement frénétique coïncidant avec une période de voiture de sécurité qui a bouleversé le classement.

« Rob a fait un relais extraordinaire pour rester en tête, même s’il s’est retrouvé coincé entre toutes les Cortina », a déclaré Hill. « Et puis nous avons boxé au moment parfait ! J’ai pris la deuxième place et pendant deux tours, je me suis battu avec Mark. Nous sommes très heureux de remporter notre première victoire en Masters avec la Mustang ici à Brands. »

« J’aimerais dire que c’était habile », a déclaré un Sumpter laconique à propos de son arrêt au stand, « Je suis entré pour voir si nous pouvions réparer nos essuie-glaces – et puis la voiture de sécurité est sortie ! Je me suis bien battu avec Jake, je lui ai rendu la tâche aussi difficile que possible, mais on ne peut pas vraiment arrêter une Mustang avec un bon pilote. Je suis tout de même très heureux d’avoir remporté cette catégorie.

Derrière Davies, Julian Thomas et Calum Lockie ont pris la quatrième place dans la Ford Falcon, après avoir été deuxièmes derrière Davies au début de la course, et le poleman Ambrogio Perfetti a pris la cinquième place dans la deuxième Cortina. La Cortina de Tom Ingram/Marco Attard s’est emparée de la troisième place dans la catégorie.

« Je suis un peu déçu », a déclaré Davies à propos de sa défaite aux arrêts aux stands. « C’était une course géniale, mais je me suis trompé d’arrêt au stand !

Un temps troisième au classement général, Tom Bell et Joe Ferguson ont remporté une brillante victoire dans la catégorie Mini, devant Jonathan Lewis et Ian Curley/Bill Sollis. Curley a dirigé la classe au début, avant que le Mini Bell/Ferguson n’affirme son autorité.

« C’est bien de revenir contre une très bonne compétition », a déclaré Ferguson à propos de leur deuxième victoire de la saison.

« Oui, c’est un bon début de saison », a déclaré Bell, en se remémorant leur victoire au Paul Ricard. « La prochaine étape est Donington Park, et nous aimons tous les deux Donington, alors nous espérons nous y battre à nouveau pour la victoire !

Le peloton s’est élancé au troisième tour, après une première période de voiture de sécurité suite à l’abandon de la Mini Peter James/Chris Snowdon dans le virage de Graham Hill. En cinq tours, Craig Davies a pris la tête de la course, sa Mustang se forgeant ainsi une avance de 10 secondes, tandis qu’il laissait ses rivaux se disputer la deuxième place. Julian Thomas dans la Falcon a vu le poleman Ambrogio Perfetti changer de place avec Steve Soper à plusieurs reprises, avec Sumpter et Geoff Letts faisant de même derrière eux, poursuivis par la Mustang de Rob Fenn, qui était cinquième au début de la course. Derrière Fenn, la bataille en Mini fait rage entre Ian Curley, Tom Bell et Jonathan Lewis, ce dernier menant le groupe au 3e tour avant que Curley ne s’affirme en tête du groupe.

Au huitième tour, cependant, une pluie fine vient bouleverser l’ordre des courses, Geoff Letts passant à la deuxième place en l’espace de deux tours, tout en réduisant l’avance de Davies de quatre secondes. Lockie occupe désormais la troisième place devant Perfetti, Soper, Sumpter et Hill, Tom Ingram profitant également de la bruine pour hisser sa Cortina à la huitième place, devant les Minis de tête.

Pendant quelques tours, la pluie s’est calmée, mais à l’ouverture de la fenêtre des stands, elle est revenue pour rendre la situation encore plus difficile pour tous les coureurs – et pour rendre les choses encore plus confuses, la voiture de sécurité est sortie deux minutes après l’ouverture de la fenêtre des stands ! Davies devance toujours Letts, mais avec seulement trois secondes d’avance. Thomas et Perfetti se disputent la troisième place, à six secondes de plus, tandis que Soper, Sumpter, Fenn et Ingram sont tous entrés dans la course à la première occasion. Un tour plus tard, Davies, Letts, Thomas, Perfetti et les Minis de Curley, Bell et Lewis saisissent la prochaine opportunité.

Pendant que la Mini de William Ward était retirée de Clearways, la Cortina de Mark Sumpter émergeait de la phase frénétique des arrêts au stand en tant que nouveau leader, suivi par Hill dans la Cortina démarrée par Fenn, avec Attard en troisième, Mark Martin (ayant pris la place de Soper) en quatrième, et la Cortina de Marcus Jewell apparaissait soudainement en cinquième position, devant Lewis, Davies, le premier leader, Joe Ferguson dans la Mini démarrée par Bell. Le Norvégien Martin Strömmen se hisse à la neuvième place au volant de sa Cortina, tandis que la Mini Curley/Sollis (avec Bill Sollis au volant) complète le top 10. Les frères Letts et Perfetti ont été parmi les perdants de la restructuration.

Le drapeau vert est agité au 18e tour, et Jake Hill se lance immédiatement à la poursuite de Sumpter, la Mustang dépassant la Cortina à l’entame du 20e tour. Joe Ferguson était au volant de la Mini et occupait une étonnante troisième place au classement général, Craig Davies étant déjà remonté à la quatrième place, devant une phalange de Cortinas pédalées par Attard, Jewell, Perfetti et Mark Martin, tous prenant en sandwich Calum Lockie (qui avait pris la place de Thomas) en septième position dans la Falcon. Plus tard dans le même tour, Davies dépasse Ferguson pour la troisième place.

En signant le meilleur tour de la course au 22e tour, Hill s’est rapproché de Sumpter, mais Davies n’a pas encore rattrapé les deux leaders. Ferguson est toujours quatrième, mais Lockie a devancé Attard pour la cinquième place, tandis que Perfetti a dépassé Jewell pour la septième place, puis Attard pour prendre la sixième place. Plus loin, en 12e position au classement général, Lewis a pris la deuxième place dans la catégorie Mini, après avoir dépassé Sollis, qui à son tour a devancé le leader de la catégorie BMW, Tom Sharp.

Vers la fin, Davies a commencé à faire des tours de course plus rapides pour se rapprocher de Sumpter, mais il lui manquait un tour pour vraiment poser un danger à la Cortina. Hill a donc remporté la victoire avec trois secondes d’avance sur Sumpter, Davies étant deux secondes plus loin. Le Falcon Thomas/Lockie a pris la quatrième place, tandis que Perfetti est revenu à la charge pour prendre la cinquième place. Tom Bell et Joe Ferguson ont remporté la sixième place au classement général et se sont imposés dans la catégorie Mini devant Lewis et Curley Sollis.

Masters Sports Car Legends
Beebee/O’Connell remportent le Masters FIA Historic Sports Car à Brands Hatch

Dans une course FIA Masters Historic Sports Car écourtée et ponctuée de trois périodes de sécurité, Robert Beebee et Martin O’Connell ont remporté la victoire, leur Lola T70 Mk3B battant leur compagnon d’écurie Henry Fletcher au volant de sa Chevron B26. Fletcher avait pris la tête au 2e tour, mais au 25e tour, il n’a pas pu maintenir O’Connell derrière lui.

« Cela peut aller dans les deux sens », a déclaré M. O’Connell. « Aujourd’hui, nous avons eu de la chance avec la voiture de sécurité, la semaine prochaine cela pourrait nous arriver. Mais c’était une bonne course et c’est un excellent résultat.

« Il était tout simplement trop rapide », a déclaré Fletcher. « Il est difficile de garder une T70 derrière soi ici, il y a trop d’occasions de dépasser. J’avais une bonne avance, mais quand les voitures de sécurité sont arrivées, j’ai toujours su que ce serait difficile.

Les troisième et quatrième places sont occupées par la Lola T70 Mk3B de Jason Wright/Andy Wolfe et la Chevron B19 de Joaquin Folch/Nick Padmore. Les deux voitures ont été touchées par la deuxième voiture de sécurité, qui est arrivée juste dans la fenêtre des stands, et ont été privées d’une chance de victoire lorsque la course a été signalée par un drapeau rouge avec cinq minutes au compteur, Paul Allen ayant échoué sa Lola T212 dans les graviers du virage de Paddock Hill.

« C’était un cauchemar », a déclaré Wolfe à propos de toutes les voitures de sécurité. « Et c’est vraiment dommage pour le drapeau rouge. Je venais de dépasser Henry et je poursuivais Martin, qui sait ce que j’aurais pu faire ?

La Cooper Monaco King Cobra de Keith Ahlers/Billy Bellinger semblait avoir gagné la classe pré-66 après une lutte acharnée avec la Cooper Monaco T61M de Chris Jolly/Steve Farthing. Lorsque Farthing a ralenti après une panne d’essence, Bellinger était prêt à remporter la victoire de classe – mais Ahlers a été pénalisé pour un dépassement sous la voiture de sécurité, ce qui a permis à Jolly et Farthing de remporter la victoire de classe.

« Chris et moi étions très proches dans nos premiers relais, mais la course a été très désordonnée », a déclaré Ahlers. « N’importe quelle voiture aurait pu gagner aujourd’hui.

« Nous avons oublié de changer les réservoirs d’essence, c’est pourquoi Steve s’est arrêté », a déclaré Jolly, avant de savoir qu’ils avaient en fait remporté la classe. « Les gars ont fini à 4h30 de réparer la voiture après notre accident en qualifications, alors pour être honnête, même pour être sur le terrain… »

Dès le départ, Henry Fletcher est l’homme de la situation, remontant de la troisième place sur la grille de départ pour déloger Jason Wright de la tête au 2e tour. Derrière eux, Matt Wrigley et Jonathan Mitchell étaient également en train de monter, leurs Chevron B19 s’étant hissés aux troisième et quatrième rangs au quatrième tour, au détriment de la B19 de Joaquin Folch. Au 5ème tour, le Catalan se retrouve encore plus bas, Gonçalo Gomes s’emparant de la cinquième place sur la Lola T212 – même si le Portugais s’était hissé à la troisième place au 2ème tour avant de partir en tête-à-queue et de devoir tout recommencer, puisqu’il reprend la troisième place à Mitchell au 7ème tour, juste au moment où Wrigley rentre au stand pour un arrêt imprévu.

Depuis l’arrière, la Lola T290 de Robert Oldershaw a dépassé Folch au 7e tour, mais la voiture de sécurité est sortie lorsque la Chevron B19 de Tom Bradshaw a fait une sortie de route dans le virage de Graham Hill – Oldershaw a ralenti et s’est retiré avec un problème de batterie presque immédiatement après. Fletcher est toujours en tête, mais son avance sur Wolfe, Gomes, Mitchell, Beebee et Folch est réduite à zéro, tandis que Matt Wrigley, en septième position, profite grandement du fait que son arrêt supplémentaire ne s’est pas avéré aussi néfaste qu’il aurait pu le craindre. Il en va de même pour Nick Sleep, qui a perdu beaucoup de places avec un arrêt au stand au premier tour pour sa Lola T70 Mk3B, mais qui est maintenant remonté à la neuvième place, poursuivant la T70 Mk2 Spyder de Mike Whitaker et la dépassant au 13e tour.

Dans la classe pré-66 Hulme, la McLaren M1B de Chris Drake a fait la course en tête devant Keith Ahlers dans la Cooper Monaco King Cobra et Chris Jolly dans la Cooper Monaco T61M, mais un tête-à-queue d’Ahlers et un arrêt au stand pour Drake ont permis à Jolly de prendre la tête de la classe alors que nous nous dirigions vers l’arrêt au stand. Dans la classe Bonnier, Julian Thomas s’est rapproché de Mark Owen dans une Chevron B8 similaire, avec Frazer Gibney en troisième position. Dans la catégorie Siffert, John Sheldon a devancé Ross Hyett au début de leur lutte intra-Chevron B16, mais Hyett était en tête lorsque la fenêtre des stands s’est ouverte.

En tête, Fletcher possède une avance de 7 secondes sur Gomes, qui peu après le restart avait devancé Wright pour la deuxième place, et l’Américain est rentré à la première occasion pour passer le relais à Andy Wolfe, Folch rentrant également pour son changement de pilote au 15ème tour, cédant le volant à Nick Padmore. Un tour plus tard, Fletcher, Gomes, Beebee et Wrigley Jr les suivent. Quelques instants plus tard, la voiture de sécurité est déployée pour la deuxième fois, la B19 de Mitchell s’arrêtant sur la piste, ce qui permet aux derniers stoppeurs de venir prendre l’avantage – Owen, Whitaker, Hyett et Gibney entre autres.

La voiture de sécurité ne parvenant pas à rattraper le leader dans la confusion des arrêts aux stands, Wolfe et Padmore perdent momentanément un tour, mais au 19ème tour, ils sont autorisés à passer avec les autres voitures en tête de la file d’attente pour revenir dans le tour de tête. Cela signifiait que Fletcher menait James Claridge dans la Lola démarrée par Gomes, mais Claridge était bientôt usurpé par Martin O’Connell dans la T70 Mk3B de Beebee, avec Wrigley Sr à la poursuite du trio de tête. Wolfe et Padmore – avec Padmore maintenant devant Wolfe – avaient encore Owen, Whitaker, Hyett et Gibney entre eux, mais dans un tour, Padmore était en sixième position derrière Whitaker, avec Wolfe qui le suivait. Rapidement, Padmore et Wolfe se retrouvent en troisième et quatrième position.

Steve Farthing et Billy Bellinger – dans les Cooper Monaco lancées par Jolly et Ahlers – étaient séparés par cinq secondes, alors que la McLaren Drake/Shaw s’éloignait de la lutte pour la première place avec son troisième arrêt de la journée. Au 25e tour, Farthing ralentit et passe la tête à Bellinger. Dans la classe Bonnier, Owen avait 13 secondes d’avance sur Gibney, Calum Lockie dans la B8 ayant pris la place de Thomas en troisième position mais se rapprochant rapidement. Hyett profite toujours de l’avantage que lui confère son arrêt aux stands dû à la voiture de sécurité et devance Sheldon dans la classe Siffert.

Au 25e tour, O’Connell passe en tête mais Fletcher ne renonce pas à poursuivre son préparateur. Derrière eux, Padmore a manqué une vitesse dans le virage de Graham Hill au 23e tour, permettant à Wolfe de s’emparer de la troisième place, tandis que Martin Stretton a pris la cinquième place dans la T70 Mk3B de Nick Sleep. Un tour plus tard, les cinq premiers sont nez à nez, alors que la voiture de sécurité est à nouveau sortie, cette fois pour permettre la récupération de la Cooper Monaco de Farthing, qui s’était complètement arrêtée.

Lorsque le peloton a été libéré, le public aurait pu assister à une course de cinq voitures en cinq minutes, mais lorsque la Lola T212 de Paul Allen est tombée en panne dans le virage de Paddock Hill, la course a été interrompue. Beebee et O’Connell l’ont donc emporté devant Fletcher, Wright/Wolfe, Folch/Padmore et Sleep/Stretton. Malgré la pénurie de carburant, Chris Jolly et Steve Farthing se sont imposés dans la classe Hulme, tandis que Ross Hyett et Mark Owen ont remporté respectivement les classes Siffert et Bonnier.