Brands Hatch, UK

MASTERS HISTORIC FESTIVAL
22 – 23 Août 2020

Quel beau week-end à Brands Hatch pour le Masters Historic Festival ! Voici le résumé du week-end…

Le légendaire circuit du Grand Prix de Brands Hatch a vibré au son de certaines des voitures les plus spectaculaires du sport automobile d’antan au cours du week-end des 22 et 23 août, avec un programme chargé de superbes courses dans le cadre du Masters Historic Festival.

RAPPORTS DE COURSE

Masters Formula One – Course 1
O’Connell remporte une victoire historique en Formule 1 au Grand Prix de Brands.

Martin O’Connell, pilote de la Tyrrell 011B, a réalisé une performance sans faille lors de la première course Masters Historic Formula One du week-end à Brands Hatch cet après-midi, avec un succès dominant des feux au drapeau.

Après s’être qualifié en pole position avec huit dixièmes de seconde d’avance, O’Connell n’a jamais été distancé – ni même défié – au cours des 18 tours du célèbre circuit de Grand Prix du Kent.

Bien que sa marge de victoire soit de quatre secondes, O’Connell avait jusqu’à sept secondes d’avance sur ses poursuivants et, au cours des deux derniers tours, il a certainement reculé dans une certaine mesure.

Steve Hartley a pris le drapeau à damier en deuxième position au volant de sa McLaren MP4/1, devançant de peu la Lotus 91/5 de Greg Thornton – les deux pilotes s’étant livrés à une fantastique bataille tout au long de la course.

Thornton, qualifié sur la première ligne, conserve la deuxième position jusqu’au quatrième tour, lorsque la pression exercée par Hartley porte ses fruits. En réalisant le meilleur tour en 1m22.280 secondes au volant de son ex-John Watson McLaren, Hartley a commencé à rattraper O’Connell, le leader de la course.

Ramenant l’avance à 4,5 secondes au début du sixième tour, O’Connell a ensuite commencé à augmenter son avantage une fois de plus, alors que Thornton commençait à remplir les rétroviseurs de Hartley avec un peu de résurgence.

Au neuvième tour, Thornton a fait une tentative audacieuse pour reprendre la deuxième place dans le virage de Paddock Hill, mais Hartley a pu repousser le défi et il a tenu bon pour finalement devancer le pilote Lotus de seulement 0,152 seconde au drapeau à damier.

Johnny Herbert, commentateur de F1 sur Sky Sports et ancien vainqueur de Grand Prix, a obtenu un résultat parmi les cinq premiers lors de sa première sortie au volant de l’Ensign N180B préparée par l’Université de Bolton – même si la voiture s’est arrêtée dans le dernier tour.

La bataille la plus serrée entre plusieurs voitures fut de loin celle pour la sixième place entre la TR1 Theodore de Philip Hall, qui a remporté les honneurs de la classe Fittipaldi, la McLaren M23 de Lukas Halusa et la Tyrrell 012 (Lauda) de Ian Simmonds. La Tyrrell P-34 à six roues de Jonathan Holtzman s’est classée neuvième au classement général, devant la Surtees TS16 de Marc Devis.

Steve Brooks a abandonné très tôt en raison d’un problème électrique sur sa Lotus 81, la Surtees TS14 de Chris Perkins a eu des problèmes d’embrayage et la LEC CRP1 de Ron Maydon a abandonné en raison de problèmes de coupure de la voiture en sortie de virage.

Masters Formula One - Course 2
Thornton, pilote de Lotus, remporte une belle victoire dans la deuxième course du Masters Historic Formula One

Greg Thornton a remporté une fantastique victoire au volant de sa Lotus 91/5 lors de la deuxième course Masters Historic Formula One du week-end sur le circuit du Grand Prix de Brands Hatch cet après-midi, en repoussant les assauts du vainqueur de la première course, Martin O’Connell.

Après avoir pris la tête de la course au deuxième tour à Druids, Thornton, qui s’était élancé de la première ligne de la grille de départ, s’est détaché du peloton de chasse et a creusé une avance de près de trois secondes au cinquième tour.

Pendant 17 tours, sa victoire n’a jamais été remise en question, mais après avoir perdu cinq secondes dans le 18e et dernier tour, la marge de victoire n’était plus que de 0,9 seconde par rapport à la Tyrrell 011B d’O’Connell.

L’action a été rapide et furieuse dès le début, avec des dépassements spectaculaires effectués en grande partie par Thornton et O’Connell. La McLaren MP4/1 de Steve Hartley était d’abord troisième, avant qu’O’Connell ne la dépasse dans le virage de Graham Hill grâce à une belle manœuvre dans le premier tour.

O’Connell a ensuite pris la deuxième place dans le même virage à gauche au deuxième tour, mais la Lotus de tête de Thornton semblait particulièrement forte et il a commencé à prendre de l’avance à chaque tour.

Hartley est rapidement revenu dans le trio de tête et, à l’aube de la seconde moitié de la course, il a commencé à exercer une forte pression sur O’Connell. Au 16e tour, l’écart n’était plus que de 0,3 seconde, mais O’Connell a réussi à s’échapper dans le trafic de l’arrière-boutique pour remonter la route.

Au drapeau à damier, au 18e tour, Hartley était à environ trois secondes de la troisième place, la Lotus 81 de Steve Brooks prenant la quatrième position. À la mi-course, Brooks était sixième, mais il a pris la cinquième place au neuvième tour et s’est ensuite hissé à la quatrième place trois tours plus tard.

Le vainqueur de la course, Thornton, a réalisé le tour le plus rapide de la course, en 1m22,717 secondes, et a également remporté la classe « Head ». Lukas Halusa, sixième au classement général, a remporté la classe « Fittipaldi » au volant de sa McLaren M23 et la Tyrrell 012 de Ian Simmonds, septième au classement général, a remporté la classe « Lauda ».

La deuxième course s’est avérée frustrante pour Johnny Herbert, commentateur de Sky Sports F1 et ancien vainqueur de Grand Prix, avec l’abandon de l’Ensign N180B au sixième tour. Chris Perkins était le seul autre retraité dans son Surtees TS14.

Masters Gentlemens Drivers
Wonderful Whitaker remporte la course de Brands Hatch Gentlemen Drivers, riche en action

Mike Whitaker a remporté une excellente victoire, largement dominante, dans la course de 90 minutes des Gentlemen Drivers sur le circuit du Grand Prix de Brands Hatch ce matin, grâce à une performance presque sans faille au volant de sa TVR Griffith.

Après près d’une heure et demie d’action Masters Historic, l’arrivée sous Safety Car s’est déroulée dans le calme, une voiture s’étant retrouvée bloquée dans les graviers à quatre minutes de la fin.

Whitaker s’est imposé devant la Shelby Daytona Cobra de Calum Lockie et Julian Thomas, tandis que la troisième place est revenue à la Griffith de John Spiers et de la star de la télévision Tiff Needell. Une pénalité malheureuse pour la Jaguar E-Type de Gary Pearson et Alex Brundle les a privés d’un podium presque assuré.

Des nuages sombres se sont accumulés au-dessus de Brands Hatch avant le départ, mais heureusement le temps est resté sec. Thomas a bien mené le départ lancé depuis la pole position, mais après une sortie de route dans le virage de Sheene, il a glissé derrière l’AC Cobra de James Hanson.

Au début du deuxième tour, Thomas a été repoussé à la troisième place par Whitaker, puis un moment pour Hanson au troisième tour a permis à Whitaker de s’emparer de la tête. Pendant que la tête changeait de mains, Brundle remontait progressivement dans l’ordre et se hissait à la deuxième place au troisième tour.

Whitaker a effectué une série de tours rapides pour devancer la Type E de Brundle de cinq secondes au début du septième tour, mais peu après, son avantage a été réduit à néant lorsque la voiture de sécurité est apparue en raison de l’accident de l’E-Type n°71. Morgan s’est retrouvé bloqué.

Au redémarrage du 12ème tour, Brundle l’a parfaitement lu et a pris la tête à Whitaker à Druids. La puissance de la TVR Griffith, cependant, s’est avérée trop importante sur la boucle du GP et au 13ème tour, Whitaker l’a dépassée pour reprendre la première place.

En gardant la tête baissée et en essayant d’augmenter son avance, même si le trafic de backmarkers devient un facteur, Whitaker s’éloigne d’une bataille qui s’intensifie pour la deuxième place entre Brundle et Thomas.

En retard sur les freins dans le virage de Graham Hill au 19e tour, Thomas prend la deuxième place au volant de la Cobra et la conserve jusqu’à Surtees. Mais au 23ème tour, une erreur de Thomas permet à Brundle de reprendre l’avantage.

Lorsque la fenêtre des arrêts obligatoires à la mi-course s’est ouverte, Thomas a été le premier des candidats à la tête à s’arrêter à 45 minutes de la fin, cédant la Shelby Daytona Cobra à Lockie, qualifié pour la pole position.

Whitaker – qui disputait la course en tant que pilote unique – est passé au stand à la fin du 24e tour et Brundle a donc pris la tête de la course avant de passer au stand à la fin du 25e tour. Lorsque l’ordre de la course s’est établi, la TVR de Whitaker avait une avance d’un peu plus de 11 secondes sur Lockie, Pearson, le coéquipier de Brundle, étant juste derrière en troisième position.

Mark Martin, quatrième, qui a repris la Hanson Cobra, a un peu moins de deux secondes d’avance sur la TVR de Needell, mais en l’espace d’un tour, Needell s’est hissé à la quatrième place.

En tête, Whitaker continue de creuser l’écart avec Lockie et, au 28e tour, le leader signe le meilleur tour en 1m43.281 secondes. L’ordre est resté inchangé jusqu’à la fin du 39e tour, lorsque Pearson a dû repasser par les stands depuis la troisième place pour une pénalité malchanceuse, ce qui a permis à Needell de monter sur le podium.

Pearson rejoignit la quatrième position, à quelque 35 secondes de la TVR, et Martin connut un drame lorsque sa Cobra ralentit de la cinquième position et qu’il tourna brusquement à droite de Surtees pour entrer dans les stands.

Avec un peu plus de quatre minutes à courir, la voiture de sécurité a été déployée en raison d’une MGB dans les graviers et c’est ainsi que les choses se sont terminées. Derrière les quatre premiers, Mark Donner a pris la cinquième place au volant de sa Jaguar E-Type, tandis que la Chevrolet Corvette Stingray de Marco Attard et Phil Keen était sixième.

La Lotus Elan de Robert Barrie et Steve Jones a remporté la classe CLP en se classant huitième au classement général, l’Austin Healey 3000 de Crispin Harris et James Wilmoth a remporté la C2 et la TVR Grantura de Malcolm Paul et Rick Bourne s’est imposée en C1. La Jaguar E-Type de Mark Gordon était la seule à faire campagne en B2.

Le célèbre circuit néerlandais de Zandvoort accueillera la prochaine sortie des Gentlemen Drivers le week-end du 4 au 6 septembre.

Masters Pre66 Minis - Course 1
Smith remporte la première rencontre Pre-66 Mini à Brands

Jeff Smith a remporté la première course Masters Pre-66 Mini du week-end sur le circuit du Grand Prix de Brands Hatch cet après-midi, en s’imposant face à Tom Bell, qui s’était qualifié en pole position.

Smith a pris un départ fulgurant depuis la cinquième place, ce qui l’a catapulté en position de défier Bell immédiatement dans le virage à droite de Paddock Hill Bend, Michael Cullen conservant sa place sur la grille de départ (troisième).

En prenant la tête au premier tour, Smith n’a laissé que 0,2 seconde à Bell dans le deuxième tour, mais il a augmenté son avance à plus d’une seconde dans le tour suivant et n’a jamais été menacé de façon réaliste.

Au septième tour, Bell est parvenu à se rapprocher à 0,7 seconde, mais le leader Smith a immédiatement réagi en réalisant le tour le plus rapide en 1m48,919 secondes. L’ancien pilote du British Touring Car Championship, Smith, l’a finalement emporté avec 1,1 seconde d’avance.

Derrière le duo de tête, Ian Curley a pris une troisième place solitaire à sept secondes de la bataille. Curley était bien placé pour défier Bell pendant les premiers échanges, après être passé de la quatrième place sur la grille, mais après avoir perdu du terrain au cinquième tour, il a connu une course sans histoire par la suite.

La lutte pour la quatrième place était la plus importante, rien ne séparant Cullen et Nick Swift pendant la majeure partie de la course. Ce dernier avait commencé la course en deuxième position sur la grille, mais il a rétrogradé à la cinquième place et n’a pas été en mesure de renverser Cullen, malgré tous ses efforts.

Au sixième tour, il n’y a plus que 0,175 seconde d’écart entre les deux hommes et Swift réalise une belle sortie de Druids pour prendre momentanément l’avantage. Cullen, cependant, a riposté dans la boucle du GP et a pu maintenir son rival à distance.

Swift a certainement mérité des points pour ses efforts, essayant de passer plusieurs fois à Hawthorn pendant les dernières étapes, mais en vain. Ollie Streek a terminé loin devant Dave Edgecombe, David Ogden, Nick Paddy et Spencer Wanstall.

La deuxième course du week-end débutera à 16h05 cet après-midi à Brands Hatch.

Masters Pre66 Minis - Course 2
Ferguson bat Smith dans la deuxième course titanesque des Masters Pre-66 Mini à Brands

Petites par la taille mais énormes en termes d’action, les Minis Pre-66 ont livré une nouvelle bataille fantastique pour la victoire dans la deuxième course de la journée sur le circuit du Grand Prix de Brands Hatch, Joe Ferguson remportant une belle victoire sur Jeff Smith.

Smith, bien sûr, a remporté la première course plus tôt dans l’après-midi, mais Ferguson – au volant de l’Austin Mini Cooper S prise en deuxième position par Tom Bell dans la rencontre précédente – a été en mesure de maintenir Smith à distance.

Ferguson a audacieusement tenté de prendre la tête au départ en contournant l’extérieur de Smith, parti en pole position, dans le virage de Paddock Hill, mais il a dû se rabattre sur la deuxième place. Ferguson a pris la tête au deuxième tour à Surtees et une bataille titanesque s’est engagée, les deux rivaux s’échangeant la tête à maintes reprises.

Au huitième tour, l’avance de Ferguson est de près d’une seconde, mais Smith réalise le tour le plus rapide de la course, en 1m48,756 secondes, pour effacer l’écart. Au neuvième tour, il n’y avait plus rien entre eux, mais Ferguson a réussi à écarter la menace pour finalement s’imposer avec 0,6 seconde d’avance au 11e tour.

La lutte pour la troisième place a été tout aussi divertissante, d’abord entre Ian Curley et Michael Cullen, avant que Nick Swift ne s’impose après une fantastique bataille de porte à porte avec Curley.

Curley occupait la troisième place au départ, mais Cullen est entré dans Surtees au premier tour, et le premier a ensuite vu ses rétroviseurs remplis par Swift, cinquième. Curley a augmenté la pression sur Cullen alors que la course entrait dans sa deuxième moitié, et Swift s’est également rapproché, mais la participation de Cullen s’est terminée à la fin du huitième tour par un abandon aux stands.

Swift, dont le podium est à portée de main, fait de plus en plus sentir sa présence derrière Curley et, dans le dernier tour, Swift réussit à faire la percée pour s’emparer de la dernière place sur le podium – pour seulement 0,3 seconde.

David Ogden a terminé loin devant Dave Edgecombe, Ollie Streek s’est classé septième, Jo Polley s’est bien débrouillé pour terminer huitième – après s’être élancé de la sixième ligne de la grille – devant un impressionnant Jonathon Page – qui s’était élancé en dernier – et Jonathan Kent.

Masters Pre66 Touring Cars
La conclusion dramatique de la course Pre-66 Touring Car donne la victoire à Fenn

Rob Fenn, pilote de Ford Mustang, a remporté une victoire inattendue lors de la course Masters Pre-66 Touring Car d’une durée d’une heure qui s’est déroulée ce soir sur le circuit Brands Hatch Grand Prix, lorsqu’un incident survenu en fin de course à Steve Soper a entraîné un arrêt sous drapeau rouge à un tour de l’arrivée.

Soper menait avec plus de six secondes d’avance après un deuxième relais sensationnel au volant de la Mustang qu’il partage avec Henry Mann, mais une excursion malheureuse à Stirling’s lors de l’avant-dernier tour a finalement permis à Fenn de remporter la victoire.

Michael Cullen a fait fructifier la pole position obtenue par son coéquipier Andrew Jordan lors de la première séance de qualification en prenant le départ lancé et en tenant tête à Mann. Fenn, qui s’est qualifié en troisième position, n’a pas tardé à prendre la tête.

Au sixième tour, Fenn avait plus de quatre secondes d’avance, Geoffrey Letts ayant placé sa Ford Lotus Cortina devant Mann au début du tour. Mann rétrograde ensuite en quatrième position derrière la Lotus Cortina d’Ollie Taylor.

Lorsque la fenêtre des stands s’est ouverte à la 25e minute, Mann a été le premier à entrer dans la pitlane pour son arrêt, à la fin du 14e tour, et il a remis la voiture n°6 à l’équipe. Mustang au redoutable Soper.

Cullen, qui avait rétrogradé dans le top 6, est passé au stand à la fin du 15e tour, Jordan, qualifié pour la pole position, prenant le volant de sa Cortina. Incroyablement, l’engagement de Jordan n’a duré que quelques instants, lorsqu’il a été contraint de prendre sa retraite.

A une demi-heure de l’arrivée, Fenn circule toujours en tête avec deux secondes d’avance sur Letts et Taylor. Les deux Cortina passent au stand nez à nez à la fin du 18e tour et Soper se lance à l’assaut des tours les plus rapides.

Après les arrêts, Fenn n’a plus que 0,9 seconde d’avance sur Taylor, mais Soper se rapproche rapidement. En dépassant Taylor au 21e tour, Soper avait deux secondes à rattraper sur le leader Fenn, mais seulement un tour plus tard, il avait dépassé la Mustang.

Contrôlant les choses à l’avant, Soper semblait bien parti pour remporter une nette victoire de plus de six secondes… mais il y a eu un rebondissement en fin de course lorsqu’il est sorti de la piste à Stirlings. Fenn a donc remporté la victoire avec 3,7 secondes d’avance sur Taylor, qui a également remporté la classe THC.

Alan Letts est troisième, la Ford Mustang de Nigel Greensall et David Gooding quatrième – Greensall ayant réalisé le tour le plus rapide avec un temps de 1m47,798 secondes – la Cortina de Phil Keen et Marco Attard cinquième et David Coyne complétant le top six dans sa Mustang.

Tom Bell a fait un travail fantastique pendant la première moitié de la course, en réalisant une performance de tueur de géants au volant de la voiture n°34. Austin Mini Cooper S pour se hisser dans le top 6 avant les arrêts obligatoires.

Très malheureusement, Bell a coupé trop finement avec son arrêt au stand et il est rentré un peu trop tard dans la pitlane alors que la fenêtre s’était refermée – ce qui a entraîné une pénalité pour le stop-go. Son coéquipier Joe Ferguson a quant à lui terminé à la septième place et a remporté la victoire dans la catégorie THD. Tom Sharp, 13e au classement général, a remporté la classe THB au volant de sa BMW 1800 Tisa.

Zandvoort, aux Pays-Bas, accueillera la prochaine sortie des Masters Pre-66 Touring Cars les 5 et 6 septembre.

Masters Sports Car Legends
Pearson et Brundle remportent une victoire sans faille en Masters Historic Sports Cars au Brands GP

Gary Pearson et Alex Brundle, les deux Lola T70 Mk3B, ont remporté une victoire confortable et contrôlée dans la course d’une heure des Historic Sports Car sur le circuit du Grand Prix de Brands Hatch cet après-midi.

Gagnant avec 11 secondes d’avance sur la Chevron B19 du seul coureur Jonathan Mitchell, le podium général a été complété par le duo de Chevron B23 Goncalo Gomes et James Claridge – les trois premières voitures étant les seules à être dans le tour de tête au moment du drapeau à damier.

Mitchell s’est élancé de la pole position au départ avec Brundle sur ses talons, et la puissante Lola n’a pas tardé à prendre la tête à la sortie de la boucle du Grand Prix.

En enchaînant les tours rapides, Brundle s’est forgé une avance de plus de huit secondes au début du 10e tour et Mitchell a également pu creuser un bon écart avec la Lola T70 de Gary Culver, qui occupait la troisième place.

Les espoirs de podium de Culver ont toutefois été fortement compromis lorsqu’il s’est vu infliger une pénalité de type « stop-go » pour une infraction au départ lancé. Culver a finalement écopé de sa pénalité à la fin du 14e tour, ce qui l’a éloigné du podium et l’a fait rétrograder à la cinquième place – aidé par une visite imprévue au stand de la Lola T70 de Steve Tandy, la première d’une série de visites pour lui.

Lorsque la fenêtre des stands s’ouvre à la 25e minute, l’ordre de la course est le suivant : Brundle, avec 10 secondes d’avance sur Mitchell, Claridge, la Lola T70 de Robert Beebee, Culver et la Chevron B19 de Marc Devis.

Claridge est le premier des prétendants à la première place à s’arrêter pour l’arrêt obligatoire quelques minutes plus tard, cédant sa place à Gomes, et Beebee s’arrête peu après pour permettre à la voiture n°59 de s’arrêter. Lola à Steve Brooks. Devis passe alors en troisième position, et passe aux stands à la fin du 18e tour, alors qu’il reste environ une demi-heure à courir.

Brundle a finalement quitté la tête de la course à la fin du 21e tour, avec une quinzaine de secondes d’avance sur Mitchell, pour céder le volant de la voiture n°23. Lola à Pearson et Mitchell se sont également arrêtés peu après. Une fois l’ordre établi, l’avantage de Pearson sur Mitchell était à peu près le même, Gomes étant troisième.

Lors de son premier tour de piste après les arrêts aux stands, Mitchell a pris 1,2 seconde d’avance sur Pearson et a continué à creuser l’écart. Pearson a cependant commencé à réagir à environ 15 minutes de la fin et a de nouveau creusé l’écart à plus de 14 secondes.

L’écart a fluctué dans le trafic au cours des dernières étapes, mais il était toujours bien supérieur à 10 secondes et Pearson a finalement pris le drapeau au 38e tour avec un peu plus de 11 secondes d’avance.

Mitchell a devancé la Chevron B23 de Gomes et Claridge d’une cinquantaine de secondes, la quatrième place revenant à la Lola de Beebee et Brooks, Culver prenant la cinquième place et Devis la sixième.

En ce qui concerne les succès de classe, Pearson et Brundle ont remporté la course « Rodriguez », Mitchell a gagné la course « Marko », Gomes et Claridge ont gagné la course « Stommelen », le duo Cooper Monaco Steve Farthing et Chris Jolly a gagné la course « Hulme », la Chevron B8 de Charles Allison a remporté la course « Bonnier » et la Chevron B16 de John Sheldon a gagné la course « Siffert ».