Brands Hatch, UK

MASTERS HISTORIC FESTIVAL
29 – 30 Mai 2021

Brands Hatch, sous le soleil, a accueilli deux jours de courses passionnantes lors du Masters Historic Festival.

Steve Hartley, Steve Tandy et Ian Curley ont tous été salués comme doubles vainqueurs lors de la 15ème édition du Masters Historic Festival, mais les vrais vainqueurs à Brands Hatch ont été les spectateurs qui ont pu profiter de deux jours de courses passionnantes sous un ciel ensoleillé et en nombre limité. Alex Brundle, James Cottingham et Julian Thomas/Calum Lockie ont également triomphé dans les trois courses de longue distance au programme. Andrew Haddon a également reçu le Trophée Tyrrell du pilote du week-end pour ses efforts dans la course des Gentlemen Drivers.

RAPPORTS DE COURSE

Masters Endurance Legends – Course 1
Tandy s’impose devant Lynn lors de la première course des Masters Endurance Legends à Brands.

Steve Tandy est parti de la pole position pour remporter la première course des Masters Endurance Legends au Masters Historic Festival, mais ce n’était pas la fin de ce sprint de 40 minutes. Ayant perdu la tête pendant une période de voiture de sécurité qui coïncidait avec les arrêts aux stands obligatoires, Tandy a dû se battre pour revenir devant Shaun Lynn, sa Lola-Judd B12/60 battant finalement la BR01 de BR Engineering de sept dixièmes.

Derrière les deux principaux protagonistes, un Mike Newton astucieux s’est classé troisième sur la MG-Lola EX257 à moteur AER, l’ancien vétéran du Mans étant resté impeccable face à ses premiers rivaux Mark Higson sur l’ORECA-Nissan 03 et David Brise/Alan Purdrick sur la Lola-Judd B09/80. Vers la fin, un tête-à-queue de Higson a permis à la Ligier-Nissan JSP3-15 de Ron Maydon de prendre la quatrième place au classement général.

Richard Meins (Aston Martin DBR9) a terminé à une honorable septième place au classement général et a remporté la victoire en GT devant la Ferrari 458 GT3 de Colin Sowter. Le défi Marcus Jewell/Ben Clucas a été réduit à néant lorsque la Porsche 996 GT3 RSR a été contrainte de prendre une pénalité stop-and-go pour un démarrage en trombe.

Masters Endurance Legends – Course 2
Tandy double la mise lors de la deuxième course des Masters Endurance Legends à Brands Hatch

Steve Tandy a remporté sa deuxième victoire du week-end en Masters Endurance Legends, mais Shaun Lynn lui a donné du fil à retordre. La BR01 de Lynn, équipée d’un moteur Nissan, a dépassé la Lola-Judd B12/60 de Tandy dans une manœuvre audacieuse avant les arrêts, avant que Tandy ne riposte pour reprendre la tête et gagner de trois secondes.

Le rythme des leaders était tel que Mike Newton était à un tour de la troisième place, mais dans les premières étapes, la MG-Lola EX257 a réussi à garder la BR01 de Lynn derrière elle pendant trois tours. Dans un premier temps, David Brise s’est rapproché des leaders au volant de la Lola-Judd B09/80 d’Alan Purdrick, mais dans la seconde partie de la course, Purdrick a été contraint d’abandonner la voiture. La voiture ORECA-Nissan 03 de Mark Higson s’est ainsi retrouvée en quatrième position.

Sur l’Aston Martin DBR9, Richard Meins a transformé son duel en GT avec Marcus Jewell sur la Porsche 996 GT3 RSR en une affaire passionnante, l’Aston ralentissant dans les premiers tours avant de repartir à la poursuite de Jewell. Incroyablement, après avoir accusé un retard de 30 secondes, Meins a devancé Jewell sur la ligne pour remporter la classe GT avec 0,054 seconde d’avance.

Masters Formula One - Course 2
Hartley réalise un doublé lors de la deuxième course des Masters Historic Formula One à Brands

Steve Hartley est resté invaincu en Masters Historic Formula One à Brands Hatch lorsque, depuis la quatrième place sur la grille inversée, sa McLaren MP4/1 a pris la tête au cinquième tour de la course de 18 tours pour remporter également la victoire dans la deuxième course du week-end.

Lukas Halusa s’est battu pour dépasser la McLaren M29 de Warren Briggs, puis la Williams FW08 de Mark Hazell, qui a signé la pole position, pour s’emparer d’une belle deuxième place au volant de sa McLaren M23, victorieuse dans la catégorie pré-78. Hazell et Briggs ont pris respectivement la troisième et la quatrième place.

Hazell, quant à lui, a remporté les honneurs de la classe post-82 devant Ian Simmonds dont la Tyrrell 012 a terminé cinquième au classement général devant Phil Hall (Theodore TR1), Mark Harrison (Shadow DN9) et la Tyrrell P34 à six roues pilotée par Jonathan Holtzman.

Masters Formula One – Course 1
Hartley mène la danse pour remporter la première course de Formule 1 historique des Masters à Brands

Steve Hartley a remporté la première course Masters Historic Formula One à Brands Hatch, le pilote McLaren MP4/1 s’élançant de la pole position et ne regardant jamais en arrière, malgré une période de sécurité tardive qui a permis à Lukas Halusa (McLaren M23) de devancer Warren Briggs (McLaren M29) à la deuxième place dans la course finale vers le drapeau à damier.

La course de 20 minutes a été animée par trois luttes divertissantes, non seulement entre Briggs et Halusa, mais aussi entre la Theodore TR1 de Phil Hall et la Williams FW08 de Mark Hazell pour les quatrième et cinquième places, et entre Ian Simmonds (Tyrrell 012) et Marc Devis (Surtees TS16) pour les sixième et septième places.

Hall s’était hissé en quatrième position depuis la neuvième place sur la grille de départ, mais il a été contraint à l’abandon lorsque son Theodore a lâché à trois minutes de la fin de la course. Hazell était un autre homme en mouvement, le pilote Williams dépassant son rival Simmonds pour la victoire dans la catégorie post-82. Derrière les six premiers, Mark Harrison prend la septième place, le pilote de la Shadow DN9 ne parvenant pas à conserver son incroyable quatrième place sur la grille.

Masters Gentlemens Drivers
Cottingham s’impose dans une course spectaculaire des Masters Gentlemen Drivers à Brands Hatch

Grâce à un effort bien dosé en fin de course, James Cottingham a remporté la victoire lors d’une course Masters Gentlemen Drivers très dramatique à Brands Hatch, son AC Cobra ayant survécu aux dix dernières minutes de l’enduro de 90 minutes.

Cottingham, qui a roulé en quatrième position pendant la majeure partie de la course, a pris le dessus dans la dernière partie de la course, dépassant rapidement la Type E d’Alex Brundle/John Pearson et la Shelby Cobra Daytona Coupé d’Andrew Jordan/Roy Alderslade, avant d’être le dernier à rire lorsque Olly Bryant a été contraint d’abandonner son AC Cobra en tête à dix minutes de l’arrivée. Bryant avait pris les choses en main peu après les arrêts, après une première mi-temps contestée par Brundle et Jordan.

Alderslade a abandonné sa Cobra Daytona Coupé quelques secondes après la disparition de Bryant, mais Pearson a sauvé la deuxième place, après avoir été mis sous pression par les deux Lotus Elan d’Andrew Haddon et de Jake Hill, en tête de la classe CLP, ce dernier dans l’Elan démarrée par Rob Fenn. Cependant, les Elan sont entrés en collision dans le dernier tour, ce qui a permis à la TVR Griffith de John Spiers/Tiff Needell de se hisser à la troisième place. Hill se reprend et prend la quatrième place devant la TVR Griffith de Mike Whitaker, mais Haddon rétrograde à la sixième place. Mais lorsque Hill s’est vu infliger une pénalité de 5 secondes pour un contact évitable, Whitaker et Haddon sont passés respectivement en quatrième et cinquième position, Fenn/Hill étant désormais classés sixièmes. Cela a permis à Haddon de remporter la victoire de classe du CLP.

L’Austin Healey 3000 de Mark Holme/Jeremy Welch a dominé les débats en C2, menant à la maison ses collègues Mark Pangborn/Harvey Woods, tandis qu’en C1, l’Ogle SX1000 de Mark Burnett s’est imposée avec Nick Swift au volant, le spécialiste de la Mini dépassant la Porsche 911 de Mark & James Bates qui, aux mains de Mark Bates, avait pris la tête de la classe dès le début.

Masters Pre66 Minis - Course 1
Curley tient tête à Heathcote pour remporter la première victoire d’une Mini Pre-66 à Brands

Ian Curley a remporté une première course de Mini Pre-66 passionnante à Brands, en repoussant un défi tardif de Nathan Heathcote, alors que les deux hommes ont pris le dessus sur Jeff Smith, le favori de la course.

Curley a pris la tête de Druids dès le premier tour, après que Heathcote a heurté l’herbe et a glissé sauvagement sur la piste, manquant pourtant toutes les autres Mini. Revenu de la cinquième place, le jeune homme s’est rapidement débarrassé de Michael Cullen et d’Ollie Streek pour reprendre la troisième place, avant de remonter et de dépasser Smith.

Vers la fin, Curley, qui a d’abord maintenu une avance de deux secondes sur Smith, puis sur Heathcote, a vu son avance diminuer rapidement, ce qui a donné lieu à deux derniers tours extrêmement passionnants. Bien qu’ayant perdu la première place pendant quelques instants, Curley s’est accroché pour remporter la victoire.

Masters Pre66 Minis - Course 2
Curley réitère sa victoire sur la Mini Pre-66 Masters et réalise un doublé à Brands Hatch.

Ian Curley a réalisé un doublé dans les courses Masters Pre-66 Mini au Masters Historic Festival en luttant contre Nathan Heathcote. Heathcote avait rétrogradé Curley au deuxième tour, mais à la moitié de la course, Curley a enchaîné les meilleurs tours pour reprendre la tête. Il a bénéficié d’un avantage considérable lorsque Heathcote a été contraint d’abandonner à cinq minutes de la fin.

Bien derrière le duo de tête déchaîné, six voitures se disputent la troisième place, leur ordre changeant à chaque tour. Ce dernier est devenu le deuxième après la sortie de Heathcote, et leur lutte a finalement été interrompue par la sortie de Dave Edgecombe dans les barrières, ce qui a entraîné le déploiement de la voiture de sécurité. À trois minutes de la fin de la course, Curley a reçu le drapeau à damier en tant que vainqueur.

Parmi les cinq concurrents restants, Ollie Streek s’est finalement imposé pour prendre la deuxième place devant Jonathon Page, Nick Paddy, Jo Polley et Dan Wheeler, dans ce qui s’est avéré être une nouvelle course Mini divertissante.

Masters Pre66 Touring Cars
Thomas/Lockie l’emportent dans la course Masters Pre-66 Touring Car à Brands

Dans une véritable lutte d’endurance, Julian Thomas et Calum Lockie ont ramené leur Ford Falcon à la maison pour remporter une course Masters Pre-66 Touring Car vraiment spectaculaire à Brands Hatch. Aux prises avec les Mustangs de Henry Mann/Steve Soper, Rob Fenn/Jake Hill et Dave Coyne en début de course, la Falcon prend le commandement après les arrêts, alors que les Mustangs commencent à souffrir les unes après les autres de problèmes de freins.

Sauvé par une période de sécurité tardive, Coyne s’est accroché à la deuxième place de Mark Sumpter dans la Lotus Cortina de tête, mais lorsque Sumpter a reçu une pénalité de 30 secondes pour contact évitable, le faisant rétrograder à la 12e place au classement général, Roy Alderslade a pris la troisième place et les honneurs de la classe Cortina.

Les Cortina ont également connu des hauts et des bas, Tom Ingram se mêlant aux V8 lors de son premier relais. Shaun Balfe et Tom Ashton n’ont rien laissé au hasard pour prendre la quatrième place et la deuxième place de la catégorie, devant Attard, qui a pris la relève d’Ingram. Malgré un arrêt au stand supplémentaire, Richard Dutton s’empare de la sixième place devant Mark Martin, alors qu’un autre concurrent – la Cortina irlandaise de Patrick Shovlin et Michael Cullen – perd également des places en raison d’une pénalité de temps.

Nick Padmore et Giles Page ont obtenu une superbe neuvième place au classement général et ont remporté une victoire éclatante dans la catégorie Mini, alors que la voiture de Ian Curley/Bill Sollis a succombé à des problèmes de freins et à un capot mal fixé. Nathan Heathcote a ensuite pris une solide deuxième place devant le duo Matthew & Jonathan Page.

Masters Sports Car Legends
Brundle remporte le Masters Historic Sports Car à Brands Hatch

Dans un effort solitaire au volant de la Lola T70 Mk3B de Gary Pearson, Alex Brundle a relevé le défi de plusieurs prototypes 2 litres à toit ouvert pour remporter la victoire dans une course Masters Historic Sports Car très disputée et déroutante, la star du WEC et de l’ELMS menant du début à la fin s’étant avérée être le seul facteur constant au cours des 60 minutes de la course.

Le vainqueur de Donington Park, Tom Bradshaw, était le plus proche rival de Brundle, mais son défi s’est évaporé lorsque le câble de l’accélérateur de sa Chevron B19 s’est rompu alors que le peloton recevait le drapeau vert après qu’un accident important de la B19 similaire de Jonathan Mitchell ait provoqué une longue période de voiture de sécurité à mi-parcours de la course. Avec la Chevron B23 de Gonçalo Gomes/James Claridge, Mitchell avait été l’une des trois voitures de 2 litres à talonner Brundle.

Le peloton étant regroupé par la voiture de sécurité, Martin Stretton dans la Lola T70 Mk3 partagée avec Nick Sleep était parfaitement placé pour éliminer ses rivaux dans la deuxième partie de la course et se hissait jusqu’à la troisième place avant de recevoir la deuxième place lorsque la B19 d’Henry Fletcher a été forcée de prendre une pénalité de drive-through qui l’a fait rétrograder à la troisième place. Finalement, la T70 Mk3B de Robert Beebee/Steve Brooks et la B23 de Gomes/Claridge ont pris respectivement la quatrième et la cinquième place.

En septième position, et malgré trois arrêts, John Spiers et Tiff Needell (McLaren M1B) ont battu leurs rivaux de la classe Hulme, Chris Jolly et Steve Farthing (Cooper Monaco T61M), tandis qu’en huitième position, Christian Pittard et Darren Burke (Chevron) se sont imposés dans la classe Bonnier. John Sheldon (Chevron B16) a remporté les honneurs de la classe Siffert, tandis que James & Mark Bates (Porsche 911 RSR) ont remporté la classe Pescarolo.