The Raceway, Belle Isle Park

Chevrolet Detroit Grand Prix presented by Lear
3 – 5 Juin 2022

Nous avons toujours souhaité organiser une course de soutien à l’INDYCAR et à l’IMSA !

MEL a pris la bonne décision de participer à la dernière course au Raceway at Belle Isle Park, ce qui a permis aux pilotes et aux équipes de s’imprégner de l’atmosphère et de la course impressionnante !

RAPPORTS DE COURSE

Masters Endurance Legends USA - Course 1
Craig Bennett remporte la première course des Masters Endurance Legends USA à Detroit en s’emparant de la pole position.

Devant le public de l’IndyCar pour le Chevrolet Detroit Grand Prix, Craig Bennett a converti la pole position en victoire lors de la première course des Masters Endurance Legends USA sur le circuit de Belle Isle. Au volant de sa Lola B12/80, Bennett est resté à l’écart de George Krass qui, depuis la quatrième place sur la grille, a dépassé la Chevrolet DP de Brandon Kidd/Kurt Schultz et la Chevrolet C5.R similaire de Kirt Bennett.

Kirt Bennett a pris la deuxième place dans les premiers tours, mais n’a pas pu retenir Krass, qui a ensuite creusé un écart d’une minute avec l’autre Corvette. Loren Beggs a pris la quatrième place au volant de sa Porsche 996 RSR, tandis que Travis Engen a pris la cinquième place au volant de son Audi R8.

Lors des arrêts, la Chevrolet DP Kidd/Schultz est restée bloquée dans les stands bien plus longtemps que prévu, ce qui l’a fait rétrograder à la sixième place devant Frank Moceri et Sebastian Coppola dans les deux Ferrari Challenge. Les deux Ligier JSP3-15 n’ont pas réussi à atteindre l’arrivée, Brad Hoyt et Bud Bennett abandonnant dans la seconde moitié de la course, tout comme la Porsche 991 GT3-R de Douglas Baron.

C’est par un beau samedi matin, sous un ciel bleu clair, que les Masters Endurance Legends USA se sont élancés pour leur première course du week-end d’IndyCar à Détroit. Alors que Craig Bennett prend la tête, les deux Corvettes le suivent, tout comme Loren Beggs sur la 996 RSR, laissant Brandon Kidd sur le Daytona Prototype en cinquième position. La première victime de la course – avant même qu’elle ne commence – a été David Nikolas dans la jolie Fabcar GTP, toujours frappé par la fuite d’huile qui a écourté ses qualifications. La Mustang Trans-Am Riley & Scott de Jon DeGaynor et l’Audi R8 LMS GT3 de David Roberts ont connu le même sort.

Trois tours plus tard, Craig Bennett, avec sa Lola B12/80 de l’ex-Status, prend une avance de plus de quatre secondes sur Kirt Bennett, dans la première des C5.Rs. Krass, dans la deuxième Corvette, est à deux secondes, et deux autres ticks le séparent de Beggs. Pendant ce temps, Travis Engen s’est hissé à la sixième place, passant avec son Audi R8 devant la Porsche 911 GT3-R de Douglas Baron, mais devançant la Chevrolet DP de Kidd de 18 secondes déjà. Bud Bennett sur la Ligier JSP3-15 est huitième, suivi de Brad Hoyt sur une voiture française LMP3 similaire. Derrière eux se trouvaient les deux voitures Challenge de Sebastian Coppola (458 Challenge) et Frank Moceri (488 Evo Challenge).

Au 6e tour, dix minutes après le début de la course, Bennett (C.) a porté son avance à six sur Bennett (K.), mais Krass se rapproche de son compatriote pilote de Corvette, avec moins d’une seconde d’avance. Derrière eux, Kidd a dépassé Beggs pour se hisser à la quatrième place du classement général, tandis qu’Engen a commencé à réduire lentement l’écart avec les cinq premiers.

À l’approche de la fenêtre des stands, Krass avait devancé Kirt Bennett pour la deuxième place et tournait maintenant plus vite que le leader. Avec son tour le plus rapide de la course en 1.38.0, Krass réduit l’avance de la Lola à seulement trois secondes, tandis que Kidd, quatrième, se rapproche également de la Corvette en troisième position. En fait, Krass était en train de voler, et il a battu son propre tour rapide de huit dixièmes supplémentaires, réduisant l’avance de Craig Bennett à moins d’une seconde, neuf tours après le début de la course. Au 10e tour, cependant, Bennett réagit en effectuant lui-même le tour le plus rapide de la course, ce qui lui permet de reprendre deux secondes d’avance. Derrière le duo de tête, Kidd a écrasé la C5.R de Kirt Bennett pour prendre la troisième place de la Chevrolet DP.

Alors que les premiers arrêts aux stands commencent, le peloton va être secoué pendant quelques tours avant que l’ordre ne soit rétabli. Bud Bennett, Brad Hoyt et Sebastian Coppola sont les premiers à s’arrêter, bientôt suivis par les deux leaders, alors que Kidd reste à l’extérieur pour hériter de la tête tout en réalisant son meilleur tour personnel de la course. Les autres sont maintenant dans le coup, avant qu’au 14ème tour, Kidd soit le dernier à prendre son pitstop et à passer le relais à Kurt Schultz.

Craig Bennett reprend ainsi la tête, mais la Lola est poursuivie par Krass, qui à son tour a fait chuter la deuxième Corvette de Kirt Bennett d’une demi-minute. Beggs a encore 14 secondes d’avance sur Engen qui, à son tour, a 53 secondes d’avance sur eux. Leur classement semble figé, car Schultz a rétrogradé à la sixième place après un long arrêt, mais devance toujours la 991 GT3-R de Baron, qui occupe la septième place.

Pendant ce temps, la Lola de tête a augmenté son avance de près de cinq secondes sur Krass, dont l’avance sur Kirt Bennett est maintenant de 46 secondes. Beggs est quatrième avec 42 secondes d’avance sur l’Audi d’Engen, Schultz est sixième, Moceri septième et Coppola huitième, ces deux derniers ayant hérité des places de la Ligier de Brad Hoyt qui s’est arrêtée sur la piste, de la Porsche de Baron qui a manqué de direction assistée et de freins, et de la Ligier de Bud Bennett qui a frôlé le mur.

Alors que nous nous dirigeons vers le drapeau à damier, Craig Bennett est sûr de sa victoire au volant de la Lola B12/80, suivi par Krass, Kirt Bennett, Beggs, Engen et Schultz. Krass a maintenu l’écart avec Bennett à un niveau impressionnant de six secondes, tout en terminant avec plus d’une minute d’avance sur l’autre Corvette.

Masters Endurance Legends USA - Course 2
Craig Bennett a reproduit sa performance lors de la première course Masters Endurance Legends USA sur le circuit de Detroit. Aux commandes dès le départ, Bennett a pris une avance dominante sur George Krass au volant de la Corvette C5.R avant de décider de rouler en roue libre vers le drapeau à damier.

Devant un public impatient, Krass a remporté sa deuxième place et la victoire en catégorie GT en deux jours, tandis que Bennett et Krass ont été rejoints sur le podium par Brandon Kidd, dont la Chevrolet Dallara DP est passée de la sixième à la troisième place. Dans la deuxième Corvette C5.R, Kirt Bennett se battait avec Kidd pour la troisième place lorsqu’il a été contraint à l’abandon en raison d’une rupture de la tringlerie d’engrenage. L’Audi R8 de Travis Engen se retrouve ainsi en quatrième position, Engen ayant lutté avec Loren Beggs dans la Porsche 996 RSR tout au long de la course.

Douglas Baron a pris la sixième place au volant de sa Porsche 991 GT3-R, devant la Ferrari 488 Eco Challenge de Frank Moceri, Bud Bennett au volant de la première Ligier JSP3-15 et Sebastian Coppola au volant de la Ferrari 458 Challenge. La Ligier de Brad Hoyt a également abandonné la course en fin de course.

Le dimanche matin précédant le Chevrolet Detroit Grand Prix Presented by Lear, le peloton est reparti dans l’ordre où il a terminé la course 1, donc Craig Bennett (Lola B12/80) devant les Corvettes de George Krass et Kirt Bennett, avec Loren Beggs dans la Porsche 996 RSR en quatrième position devant l’Audi R8 de Travis Engen et Brandon Kidd conduisant en solo la Chevrolet DP. Frank Moceri et Sebastian Coppola sur les deux Ferrari Challenge occupent la quatrième ligne, devant la 991 GT3-R de Douglas Baron et Brad Hoyt et Bud Bennett sur les deux Ligier JSP3-15. Malheureusement, la Fabcar GTP de David Nikolas n’a pas pu démarrer, tout comme la Mustang Trans-Am de Jon DeGaynor et l’Audi R8 LMS GT3 de David Roberts.

Dans les quatre premiers tours, l’ordre des trois premiers reste inchangé, mais Kidd est l’homme de la situation, dépassant Engen et Beggs pour prendre la quatrième place, tandis que Baron devance Coppola et Moceri pour prendre la septième place. Dans la bataille intra-Ligier, Bud Bennett a dépassé Hoyt et occupe la neuvième place, tandis que Moceri est toujours devant eux, mais devance désormais Coppola.

A l’avant, l’avantage de la Lola est passé à 14 secondes, les deux Corvettes étant séparées par deux secondes. Kidd, au volant de la Chevrolet DP, est huit secondes plus loin, avec 14 secondes d’avance sur Engen, qui a réussi à dépasser Beggs pour la cinquième place. Alors que Craig Bennett améliore son meilleur tour en course au 7ème tour, l’écart avec Krass passe à 19 secondes, tandis que Krass lui-même continue de creuser l’écart avec Kirt Bennett.

A l’approche de la fenêtre des stands, l’ex-Status GP B12/80 s’est hâtée de prendre 26 secondes d’avance sur Krass, qui compte désormais neuf secondes d’avance sur Kurt Bennett. Ce dernier doit maintenant se préoccuper de Brandon Kidd qui a réduit l’écart à quatre secondes. Plus loin, Frank Moceri (488 Evo Challenge) a devancé Baron (991 GT3-R) et s’est emparé de la septième place.

Au 12ème tour, le leader est le premier à rentrer, suivi par Kirt Bennett, Beggs, Engen, Moceri, Hoyt et Coppola. Pour l’instant, cela permet à Krass et Kidd de prendre la première et la deuxième place, tandis que Bud Bennett arrive au 13e tour. En attendant la dernière occasion, la Corvette C5.R et la Chevrolet DP sont passées au stand à la fin du 14ème tour.

Lorsque le terrain a retrouvé son rythme, il reste moins de huit minutes à jouer. Craig Bennett reprend sa place en tête, loin devant Krass, qui suit à 41 secondes. Kidd, quant à lui, a devancé Kirt Bennett pour la troisième place après que ce dernier ait été contraint d’abandonner la deuxième Corvette en raison d’une rupture de la tringlerie de la boîte de vitesses. Presque simultanément, Hoyt est entré dans les stands, abandonnant la dixième place de la Ligier.

Au fur et à mesure que le temps s’égrène, Bennett boucle les derniers tours à un rythme conservateur pour s’imposer avec une marge de 21 secondes, aidé initialement par Krass qui a dû se remettre d’un tête-à-queue en fin de course. Après sa deuxième place lors de la première course, Krass a de nouveau remporté la deuxième place ainsi que la victoire dans la catégorie GT, Kidd montant cette fois sur la dernière marche du podium. La Chevrolet DP a mené la Corvette C5.R de très près, les deux n’étant séparées que par deux secondes au moment du drapeau à damier. Engen était quatrième devant Beggs, après que les deux aient semblé inséparables pendant toute la course, avec Baron, Moceri, Bud Bennett et Coppola.

RÉSULTATS DE LA COURSE