Sebring International Raceway, USA

Sebring Classic 12 Hours
4 – 8 Décembre 2019

RAPPORTS DE COURSE

Masters Endurance Legends USA
Avec l’avance que David Porter, pilote des Masters Endurance Legends USA, a prise lors de la quatrième et dernière manche de l’Historic Sportscar Racing Classic 12 Hour à Sebring International Raceway, tout le monde savait que Michel Frey aurait fort à faire pour triompher, mais Porter a donné à Frey une ouverture : Un tête-à-queue dans le virage 7 du circuit historique de 3,740 miles a coûté à Porter 40 secondes de son avance de 2 minutes et 26 secondes, mais Porter s’est rattrapé et lui et son immaculée Peugeot 908 HGI 5500cc/T numéro 7 sont sortis triomphants d’un magnifique après-midi ensoleillé dans le centre de la Floride.

La marge finale de Porter sur Frey est de 2:37.629. « C’était une belle course, et c’est toujours un défi de se mesurer à Michel », a déclaré Porter. « Il a rendu les choses intéressantes. M. Porter a félicité son équipe pour la préparation et l’entretien de la Peugeot complexe, qui, selon lui, « a fonctionné sans problème ».

Le format des 12 heures classiques divise les participants en quatre catégories, A, B, C et D, et chaque classe dispute quatre courses de 42 minutes, avec un bref arrêt obligatoire aux stands. La majorité des pilotes Masters ont couru en classe C, de loin le groupe de voitures le plus rapide et le plus sophistiqué.

Une nouvelle classe commence sa course au début de chaque heure, avec trois manches disputées le samedi et la finale le dimanche. Le temps cumulé est reporté d’une course à l’autre. Ainsi, alors que Frey et Porter commençaient la quatrième manche côte à côte sur la première ligne, Frey, qui avait fait un contact et un tête-à-queue dans la deuxième manche, le plaçant à plus de deux minutes de Porter, savait que ce dernier devait faire une très mauvaise course pour donner à Frey une chance de s’en sortir.

Et si Porter a laissé la porte ouverte, Frey et sa Lola B07/18 5500cc numéro 15 de 2008 n’ont pas pu en profiter.

Travis Engen, au volant de son Audi R8 LMP 3600cc 2005, a terminé à la troisième place après quatre bons relais, alors qu’il manquait un peu de puissance par rapport à la Lola et à la Peugeot.

Robert Tornello, au volant de la Corvette Coyote Daytona Prototype 2012 numéro 90, a terminé quatrième de la dernière manche. Il a fait un retour impressionnant après la troisième manche du samedi soir, au cours de laquelle l’équipe s’est arrêtée trois fois pour lutter contre des problèmes électriques. Tornello aurait pu décrocher la quatrième place au classement général s’il n’avait pas été victime d’un problème le samedi soir – il s’est retrouvé à la septième place.

La voiture GT la plus rapide – l’Aston Martin Vantage 6000cc 2013 portant le numéro 007 et pilotée par la légende de la course automobile Marco Werner et Oliver Mathai – a terminé à la cinquième place lors de la dernière des quatre manches. La constance leur a permis de se hisser à la quatrième place du classement général, à seulement deux tours de Porter, qui, avec Frey, a bouclé un total de 77 tours.

Le numéro 63, une Oreca FLM09 6200cc 2011 de Dwight Merriman et Kyle Tilley, a pris la 14e place au classement général, mais n’a pas répondu à la cloche de la 4e manche. George Krass, 15e au classement général, a souffert de problèmes incurables dès le début de la course avec sa Chevrolet Corvette C5.R 7000cc 2003 portant le numéro 50. La seizième place est occupée par le numéro 74, une Riley & Scott MkIII 5000cc de 1998 de Chris Miller et Nigel Greensall, et la 17e place par le numéro 68, une Elan EP02 2300cc de 2014.

À peine un mois auparavant, Porter et sa Peugeot, avec l’aide du copilote Joao Barbosa, ont remporté la victoire de classe aux HSR Classic Daytona 24 Hours.

RÉSULTATS DE LA COURSE