Watkins Glen International, USA

Masters Historic Race Weekend
7 – 10 Juillet 2022

Des courses rapides le matin et une ambiance de festival l’après-midi !

De Mosport à l’État de New York, dans la magnifique région des Finger Lakes, le week-end des courses historiques Masters s’est déroulé à Watkins Glen International – la Mecque de la course automobile !

Le week-end a été fantastique, très ensoleillé et chaud, et nous avons eu droit à de belles courses le matin, suivies d’un bon vin l’après-midi.

RAPPORTS DE COURSE

Masters Endurance Legends USA - Course 1
La Peugeot de Porter remporte la première course des Masters Endurance Legends à Glen

En tête du début à la fin, David Porter n’a jamais hésité à s’imposer lors de la première course des Masters Endurance Legends USA à Watkins Glen. Au volant de sa Peugeot 908, Porter est resté à 11 secondes de l’Audi R8 de Larry Connor, qui a terminé deuxième de la course.

Une poussée tardive de Guy Cosmo dans la Cadillac DPi-V.R démarrée par Wayne Jackson a permis à l’ex-WTR de se hisser à la troisième place à quelques minutes de la fin, au détriment de John Reisman, dont la Corvette DP construite par Coyote était troisième depuis le départ. Travis Engen a terminé une course régulière en cinquième position, son Audi R8 devançant l’ORECA-Nissan 03 de Jim Devenport, vainqueur de la classe P2.

Tout comme en qualifications, la classe P3 s’est avérée être une lutte jusqu’au drapeau à damier, Will Lin conservant un mince avantage sur la Ligier JSP3-15 de Francesco Melandri, les deux pilotes terminant huitième et neuvième, devant une ORECA 03 de Kyle Tilley/James Hagan retardée par une pénalité de drivethrough pour un démarrage en trombe.

Pierce Marshall a remporté la classe GT en septième position, sa Corvette C7.R restant loin devant la Porsche 996 GT3 RS de Douglas Baron, 11e au classement général, la 997 GT3-R de Marcus Jewell se classant troisième de la classe et 12e au classement général.

C’est par une belle matinée ensoleillée qu’a été donné le départ de la première course Masters Endurance Legends USA, dans laquelle David Porter s’est élancé dès l’extinction des feux, la Peugeot menant l’Audi R8 de Larry Connor de deux secondes après deux tours. Reisman reste troisième sur sa Corvette DP Coyote, mais l’ORECA-Nissan 03 de Jim Devenport est en mode attaque, dépassant la machine similaire de James Hagan/Kyle Tilley et l’Audi R8 de Travis Engen. Pendant ce temps, parmi les GT, Pierce Marshall a hissé sa Corvette C7.R à une belle neuvième place au classement général. L’autre Corvette DP construite par Coyote, celle d’Adam Lindemann, s’est avérée être un échec.

Au quatrième tour, Porter devance Connor de 5,9 secondes et Reisman de quatre secondes. Avec 27 secondes de retard sur le leader, Engen est remonté en quatrième position, mais il est poursuivi par les deux ORECA 03, Tilley devançant à nouveau Devenport. En septième position, Wayne Jackson avait pris le départ avec la Cadillac Dpi-V.R construite par Dallara et était poursuivi par Brandon Kidd dans la Chevrolet DP – également mais plus tôt construite par Dallara (les deux voitures de l’ex-Wayne Taylor) ! A l’arrière, la Riley & Scott MkIII DP de JohnMcKenna/Mikel Miller et la Porsche 996 GT3 RS du Néerlandais Theo Ruijgh ont connu des abandons précoces.

Dix minutes après le début de la course, l’avance de Porter s’est consolidée à environ sept secondes, toujours suivi par Connor, Reisman, Engen et Devenport, tandis que Tilley s’est vu infliger une pénalité de drivethrough pour avoir sauté le départ. En GT, Marshall est toujours en tête avec une neuvième place au classement général, la 996 GT3 RS de Baron étant 12e au classement général, devant la 997 GT3-R de Marcus Jewell et Loren Beggs sur la 996 GT3 RSR. Dans la catégorie P3, Will Lin a devancé de six secondes la Ligier-Nissan JSP3-15 similaire de Francesco Melandri, tout en occupant la 10e place au classement général.

À l’approche de la fenêtre des stands, Porter devance Connor de 9,7 secondes et Reisman de 24 secondes. Wayne Jackson est le premier à s’arrêter, confiant la Cadillac aux couleurs de Konica-Minolta à Guy Cosmo, suivi de près par Tilley, mais pour sa pénalité de drivethrough. Le Britannique domicilié aux États-Unis a ainsi été rétrogradé à la dixième place du classement général. Le changement de pilote au profit de James Hagan a ensuite relégué l’ORECA à la 14e place. Brandon Kidd passe ensuite le relais à Kurt Schultz, alors que les pilotes solos arrivent eux aussi pour leurs arrêts obligatoires.

A la fin de la fenêtre des stands, le top 4 est resté inchangé, Porter menant toujours devant Connor, avec 18 secondes d’avance, Reisman suivant, à 47 secondes, tandis qu’Engen est un quatrième de tour. Mais bientôt, un Cosmo en vol est passé par là et a rétrogradé l’Audi en cinquième position. En sixième position, Devenport a confortablement mené la classe P2, le défi Tilley/Hagan s’étant effondré, tandis que Pierce Marshall a dominé la classe GT en septième position au classement général. Lin devance toujours Melandri de peu dans la catégorie P3, mais il occupe désormais les huitième et neuvième places au classement général, tandis que Hagan a ramené son ORECA dans le top 10.

Quatrième au classement général, Cosmo, au volant de la Cadillac de l’ex-Wayne Taylor Racing, était tellement rapide qu’il a signé le meilleur tour de la course au 17e tour pour se rapprocher de la Corvette DP de Reisman, qui n’avait plus que 12 secondes d’avance. Au 18e tour, Cosmo améliore encore sa performance et réduit l’avance de Reisman à six secondes. A cinq minutes de la fin, la troisième place est définitivement acquise pour le prototype Daytona le plus décent.

A l’avant, cependant, Porter a géré son avance sur Connor pour s’imposer avec 11,7 secondes d’avance. Derrière le duo de tête, Cosmo a en effet devancé Reisman pour s’emparer de la troisième place dans l’avant-dernier tour, tandis qu’Engen a pris la cinquième place devant Devenport, vainqueur de la classe P2. Marshall a remporté sans conteste la classe GT en septième position, devant le duo Ligier Lin et Melandri, le premier remportant la victoire dans la classe P3, tandis que l’ORECA Hagan/Tilley complétait le top 10. En 11e position au classement général, Baron a pris la deuxième place parmi les GT, devançant Jewell et Beggs. Ces deux derniers ont pris en sandwich la Chevrolet DP de Kidd/Schultz, la 991 GT3-R de Paul Reisman et la ORECA FLM09 de Rick Carlino/Derek Jones.

Masters Endurance Legends USA - Course 2
Porter remporte une nouvelle victoire des Masters Endurance Legends USA à Watkins Glen.

David Porter a doublé sa performance de samedi à Glen en remportant une autre victoire dominante en Masters Endurance Legends lors du Masters Historic Race Weekend au Finger Lakes Festival. Au cours des 40 minutes de course, le pilote de la Peugeot 908 a creusé un écart de 38 secondes sur son plus proche rival, la Whelen Coyote Corvette DP de John Reisman.

Reisman a devancé l’Audi R8 de Travis Engen en troisième position, tandis que Jim Devenport a remporté une nouvelle victoire dans la catégorie P2 au volant de son ORECA-Nissan 03 en prenant la quatrième place. Pierce Marshall s’est emparé de la cinquième place au classement général et a remporté sa deuxième victoire en catégorie GT, en menant l’ORECA-Nissan 03 de James Hagan/Kyle Tilley qui est arrivée de l’arrière.

Will Lin a remporté une autre bataille en classe P3, sa Ligier-Nissan JSP3-15 terminant septième au classement général devant la voiture similaire de Francesco Melandi. Derek Jones a terminé neuvième sur la ORECA-GM FLM09 de Rick Carlino, tandis que Marcus Jewell (Porsche 997 GT3-R) et Loren Beggs (Porsche 996 GT3 RSR) ont profité de la disparition de Douglas Baron sur la Porsche 996 GT3 RS pour prendre les deuxième et troisième places de la catégorie GT.

Avec la deuxième grille de départ des Masters dimanche, les Masters Endurance Legends USA ont démarré avec Porter qui a pris les commandes dès le départ, creusant déjà un écart important avec ses poursuivants Reisman et Engen, alors que l’Audi R8 de Larry Connor n’a pas démarré depuis sa position de départ sur la première rangée.

Après quatre tours, l’avance de Porter sur la Corvette DP Coyote de Reisman s’élève à 12 secondes, l’Audi R8 d’Engen suivant Reisman de près. A 22 secondes, le leader de la classe P2, Jim Devenport, est au volant de sa ORECA-Nissan 03, tandis que Pierce Marshall, au volant de sa Corvette C7.R, occupe une étonnante cinquième place au classement général et prend la tête de la classe GT. Les deux Ligier JSP3-15 P3 de Will Lin et Francesco Melandri poursuivaient leur lutte de samedi, tandis que l’ORECA-Nissan 03 de James Hagan/Kyle Tilley remontait de l’arrière jusqu’à la huitième place. Les Porsche GT de Douglas Baron et Marcus Jewell complètent le top 10 après dix minutes.

Il n’y a pas de changement dans le top 10 au bout de 15 minutes, Reisman se rapprochant légèrement de Porter au volant de sa Corvette DP aux couleurs des Whelen, tout en s’éloignant d’Engen. En dehors du top 10, Loren Beggs a terminé 11e au volant de sa 996 GT3 RSR, suivi par Paul Reisman dans la 991 GT3-R et Derek Jones dans l’ORECA-GM FLM09 de Rick Carlino. La Chevrolet DP Dallara Brandon Kidd/Kurt Schultz suit en 14e position, mais Baron est sorti de la 10e place à cause d’une crevaison.

Alors que la fenêtre des stands est ouverte, Porter augmente la mèche, tandis que Reisman est le premier à s’arrêter, perdant momentanément la deuxième place au profit d’Engen. Porter était le suivant, comme tous les autres, Melandri étant le dernier à entrer.

Lorsque tous les arrêts ont eu lieu, Porter menait toujours Reisman, mais avec six secondes d’avance seulement – la Peugeot 908, cependant, a immédiatement réalisé le tour le plus rapide de la course, avec un temps stupéfiant de 1.38.6. Engen a 34 secondes de retard sur Reisman, et Devenport, dans la voiture P2 de tête, 16 secondes de plus. Marshall domine toujours les GT en cinquième position, menant les deux Ligier P3 qui prennent désormais en sandwich l’ORECA de Hagan/Tilley. En neuvième et dixième position, Jewell et Beggs ont chacun gagné une place après la disparition de Baron. La Chevrolet DP de Kurt Schultz/Brandon Kidd est la voiture suivante à abandonner.

Au tour suivant, Porter réalise un 1.38.3 pour creuser un écart de 13 secondes sur la Corvette Coyote, tandis que plus loin derrière, Kyle Tilley s’élance pour dépasser Lin et Marshall et prendre la cinquième place, mais Devenport, son rival dans la catégorie, est encore loin, 23 secondes pour être précis.

A l’avant, Porter continue de faire baisser la puissance du moteur diesel pour porter son avance à 22 secondes à cinq minutes de la fin de la course. Au 23e tour, la Peugeot reçoit le drapeau à damier et s’impose avec 38 secondes d’avance. Reisman a pris la deuxième place, 35 secondes devant Engen, Devenport conservant la quatrième place devant Marshall, vainqueur de la classe GT, et Tilley, qui a abandonné dans le dernier tour. En septième position, Lin a doublé ses victoires dans la catégorie P3, en battant à nouveau Melandri, tandis que Derek Jones a placé son ORECA FLM09 devant les deux Porsche GT de Jewell et Beggs, qui ont pris la deuxième et la troisième place dans la catégorie GT.

Masters Formula Atlantic Plus - Course 1
Baker remporte la première course raccourcie des Masters Atlantic Plus à Watkins Glen.

Danny Baker a triomphé dans la première des deux courses Masters Atlantic Plus à Watkins Glen. Son Ralt RT1 s’est imposé depuis la pole position et a devancé le RT1 similaire d’Howard Katz et le March 77B de Kyle Buxton.

La course a été interrompue après l’accident de Gray Gregory au volant de sa Chevron B39 au 7e tour. Gregory s’est disputé la troisième place avec Buxton dès l’extinction des feux avant que Buxton ne dépasse Gregory au 3e tour. Le temps étant compté pour dégager la piste après l’accident de Gregory, le résultat est déclaré au 8e tour. La malchance de Gregory a permis à la Ralt RT4 de Peter Greenfield de se hisser à la quatrième place, Greenfield s’étant accroché à la lutte entre Buxton et Gregory pendant toute la course.

Tout juste sorti de sa course Masters Endurance Legends, Travis Engen a directement pris place dans son Ralt RT1 pour terminer cinquième devant le March 75B de Dave Handy. Malheureusement, Kyle Tilley n’a pas pu menacer Baker, car sa March 80A n’a pas démarré en raison d’un problème de moteur.

Lors de la dernière course du samedi, avant que les pilotes ne troquent leurs volants contre des verres à vin au Finger Lakes Wine Festival, Danny Baker a pris un départ canon au volant de sa Ralt RT1, devançant de deux secondes la machine similaire d’Howard Katz au 2e tour. Malheureusement, Baker n’a pas pu profiter de la rivalité avec Kyle Tilley, car la March 80A du Britannique a eu un problème de moteur et n’a pas participé à la course.

Gray Gregory et Kyle Buxton se battent alors pour la troisième place avec leur Chevron B39 et leur March 77B respectivement, les deux hommes devançant Baker de huit secondes au troisième tour, Buxton rétrogradant Gregory à la quatrième place. Cinquième, la Ralt RT4 de Peter Greenfield s’accroche à la queue de ce groupe, avec celle de Travis Engen – qui venait tout juste de sortir de son Audi R8 lors de la course précédente des Masters Endurance Legends ! – en sixième position, avec 20 secondes de retard, alors qu’il devance le March 75B de Dave Handy en septième position.

Au quatrième tour, Baker a creusé un écart de 3,9 secondes sur Katz, tandis que Buxton accuse un retard supplémentaire de sept secondes, lui-même ayant désormais deux secondes d’avance sur Gregory. Baker met alors le pied à l’étrier et son avance passe à 5,5 secondes au cinquième tour, à l’approche de la mi-course.

En alignant ses temps de passage avec ceux de Katz, Baker consolide son avance de 5,5 secondes – mais au 7e tour, celle-ci est rapidement réduite à néant lorsque la voiture de sécurité est déployée : Gray Gregory a perdu la quatrième place avec sa Chevron. Comme il ne restait plus de temps pour dégager la piste, la course a été déclarée terminée après huit tours, Baker l’emportant sur Katz, Buxton, Greenfield, Engen et Handy.

Masters Formula Atlantic Plus – Course 2
Baker remporte sa deuxième victoire en Formule Atlantique Plus à Glen.

Danny Baker a réitéré sa domination lors de la course Masters Formula Atlantic Plus de samedi à Watkins Glen en faisant de même dimanche, le pilote Ralt RT1 s’imposant avec 23 secondes d’avance.

Dans sa March 77B, Kyle Buxton a momentanément volé la tête à Baker dans le premier tour, mais Baker est rapidement revenu en tête, laissant Buxton se contenter de la deuxième place. Travis Engen est monté sur la dernière marche du podium, son Ralt RT1 terminant à 41 secondes du vainqueur, tandis que Dave Handy a pris la quatrième place au volant de sa March 75B.

Par un dimanche matin frisquet mais ensoleillé, la grille des Masters Formula Atlantic Plus a été la première à entrer en piste pour démarrer la troisième journée du Masters Historic Race Weekend à Watkins. Baker a pris la tête au volant de son Ralt RT1, mais son plus proche rival, Kyle Tilley, n’a malheureusement pas pu démarrer, sa March 80A n’ayant pas fonctionné correctement sur la pré-grille.

L’autre Kyle de la liste des engagés a rapidement pris sa place, car le March 77A de Kyle Buxton a pris la tête dès le premier tour, alors que Baker était suivi par le Ralt RT1 de Travis Engen et le March 75B de Dave Handy. Après avoir chuté avec sa Chevron B39 lors de la première course, Gray Gregory n’a pas non plus participé à la deuxième course, tout comme Peter Greenfield avec sa Ralt RT4.

Au deuxième tour, Buxton ayant eu son moment de gloire en tête, Baker rétablit l’ordre en reprenant la tête qu’il avait occupée pendant toute la course du samedi, alors qu’Engen talonne les deux hommes de sept secondes, avec Handy à six secondes de plus.

Auteur des meilleurs tours de la course, Baker a rapidement commencé à s’éloigner de Buxton, son avance atteignant 9,3 secondes après cinq tours, soit la moitié de la distance de la course. Engen a maintenant distancé le leader de 25 secondes, mais il est en sécurité à la troisième place, alors que Handy est distancé de 27 secondes supplémentaires.

À l’approche des 15 minutes de la course de 20 minutes, Baker a encore augmenté son rythme pour mener de 17 secondes au 8e tour. Le retard d’Engen sur le leader est passé à 39 secondes, tandis que Handy, quatrième, est à une minute et 32 secondes.

Au fur et à mesure que le temps s’écoulait, Baker réalisait ses tours les plus rapides en 1,50 avant de franchir la ligne d’arrivée avec 23 secondes d’avance sur Buxton, Engen se classant troisième, à 41 secondes du vainqueur. Handy est quatrième, avec un tour de retard sur Baker.

Masters Racing Legends - Course 1
Constable remporte la première course des Masters Racing Legends à Watkins Glen.

Jamie Constable a remporté la première course des Masters Racing Legends du Masters Historic Race Weekend précédant le Finger Lakes Wine Festival à Watkins Glen. La Tyrrell 011B du Britannique a pris la tête de la course pour ne plus jamais la quitter. Dans sa Lotus 87B, l’Américain Jonathan Holtzman a lancé le plus grand défi à Constable, terminant à la deuxième place, avec 6,9 secondes de retard sur le vainqueur, tandis que Lee Mowle a terminé à une lointaine troisième place dans sa Lotus 78.

Ron Maydon a pris la quatrième place au classement général tout en remportant les honneurs de la classe pré-78, sa Lec CRP1 ayant talonné la Lotus de Mowle pendant toute la course. Les deux Anglais ont devancé les rivaux de classe de Maydon, menés par Gray Gregory dans la March 761, lui-même suivi par la Lotus 77 de Chris Locke et la Penske PC4 de Doug Mockett.

Le défi de James Hagan dans la catégorie pré-78 s’est évanoui très tôt lorsque l’Irlandais a été contraint de rentrer au stand en raison d’une boîte de vitesses bloquée en quatrième vitesse. En effet, la Williams FW08 de l’Américain, qui devait s’élancer de la troisième place sur la grille, n’a jamais quitté les stands en raison d’un problème de moteur.

Par un samedi matin ensoleillé à Glen, les Masters Racing Legends se sont élancés pour la première des deux courses de 25 minutes. Constable a immédiatement creusé un écart de 2 secondes sur Jonathan Holtzman au volant de la Lotus 87B. Mowle est troisième devant Maydon, Hagan et Gregory, qui gagnent tous une place grâce aux problèmes de moteur de Bud Moeller, qui oblige l’Américain à démarrer sa Williams FW08 depuis les stands – et en fait, Moeller ne parviendra jamais à faire démarrer sa Williams.

Après trois tours de course, Constable devance Holtzman de 4,7 secondes, tandis que sa Tyrrell 011B a déjà 11 secondes d’avance sur la Lotus 78 de Mowle, qui occupe la troisième place. Maydon est distancé de 14 secondes, tandis que Gregory a hérité de la cinquième place de Hagan, Chris Locke sur la Lotus 77 et Doug Mockett sur la Penske PC4, car Hagan est rentré au stand à la fin du deuxième tour, sa boîte de vitesses Hewland étant bloquée en quatrième vitesse.

Au cinquième tour, l’avance de Constable sur Holtzman est passée à 7,6 secondes, avec Mowle à 20 secondes, le pilote de la Lotus 78 ayant quelque cinq secondes d’avance sur la Lec CRP1 de Maydon. Gregory devance le Lec de cinq secondes et Locke de dix secondes. En septième position, Mockett avait 14 secondes de retard sur Locke. Pendant ce temps, Hagan a repris sa course, avec deux tours de retard sur le leader.

A l’approche de la mi-course, Holtzman commence à accélérer, après avoir réalisé son meilleur tour personnel au 7e tour, pour rester à 7,6 secondes du leader, tandis que Mowle, troisième, perd de plus en plus de terrain sur l’Américain en deuxième position. Mowle n’est pas menacé dans l’immédiat, car son compatriote Maydon réalise des temps similaires, tout comme Gregory en cinquième position.

Avec une nouvelle amélioration, Holtzman réduit l’avance de Constable à 7,2 secondes au huitième tour, mais le Britannique en tête ne fait-il que gérer l’écart ? Au tour suivant, l’avance de la Tyrrell n’est plus que de 6,6 secondes, alors que le duo continue à tourner en 1,44s, avec Mowle et Maydon derrière eux circulant en 1,47s, alors que les deux Britanniques sont menés par 34 et 39 secondes respectivement. Alors que Gregory est dans les 1.48, Locke et Mockett tournent dans les 1.52 et perdent régulièrement du terrain sur les leaders.

A cinq minutes de la fin, Constable a légèrement augmenté son rythme pour consolider son avance à 6,7 secondes et semblait contrôler la situation. Au 12e tour, il perd une seconde en doublant Mockett, mais au tour suivant, c’est au tour de Holtzman de se frayer un chemin autour de la Penske, l’écart revenant à 6,9 secondes. Sentant le drapeau à damier, le pilote Tyrrell a bouclé les deux derniers tours pour remporter la victoire, Holtzman prenant la deuxième place. Mowle a terminé à une lointaine troisième place, à 45 secondes, tandis que Maydon a pris la quatrième place et a remporté la victoire dans la classe pré-78, devant ses rivaux de la classe, Gregory, Locke et Mockett.

Masters Racing Legends - Course 2
Holtzman remporte la deuxième course des Masters Racing Legends à Watkins Glen.

Jonathan Holtzman n’a mené qu’un seul tour, mais c’est celui qui a compté, car l’Américain s’est jeté sur Jamie Constable en fin de course pour remporter la deuxième course des Masters Racing Legends USA à Watkins Glen. Le vainqueur de la course 1, Constable, s’est imposé dans le peloton à partir d’une grille inversée, prenant la tête au 5e tour, suivi par Holtzman, mais vers la fin, la Lotus 87B de Holtzman s’est rapprochée de la Tyrrell 011B de Constable, se doublant et se repassant avant que le Britannique n’abandonne sa voiture avec un aileron avant endommagé à la suite d’un contact avec un autre concurrent.

Bud Moeller a été le premier à prendre la tête de la course au volant de sa Williams FW08 et est arrivé en deuxième position, à 1,4 seconde de Holtzman, le peloton s’étant regroupé après un dernier avertissement pour la Penske PC4 de Doug Mockett qui a freiné son arbre d’entrée et s’est arrêtée sur la piste.

La Lotus 78 de Lee Mowle a terminé troisième, le Britannique s’étant également frayé un chemin après une lutte pour les honneurs de la classe pré-78 finalement remportée par la Lec CRP1 de Ron Maydon après une course d’attrition qui a exclu la Hesketh 308 de James Hagan, la Lotus 77 de Chris Locke et la March 761 de Gray Gregory en toute fin de course.

Dans la dernière course du Masters Historic Race Weekend à Watkins Glen, un départ sur une grille inversée a permis à Bud Moeller de prendre la tête de la course, la Williams FW08 de l’Américain ayant connu une défaillance la veille. Après le premier tour, il était suivi par la Hesketh 308 de James Hagan, la Penske PC4 de Doug Mockett et la Lec CRP1 de Ron Maydon, tandis que Lee Mowle dans la Lotus 78, le vainqueur du samedi Jamie Constable dans la Tyrrell 011B et Jonathan Holtzman dans la Lotus 87B se frayaient déjà un chemin, après avoir dépassé la Lotus 77 de Chris Locke et la March 761 de Gray Gregory.

Le rythme de Constable est tel que le Britannique se retrouve en troisième position au troisième tour, après avoir devancé Mowle, Maydon et Mockett, Holtzman le suivant jusqu’à la quatrième place. Moeller reste cependant en tête, avec 3,4 secondes d’avance sur Hagan, qui ne tarde pas à talonner Constable. La fois suivante, Constable et Holtzman ont dépassé l’Irlandais pour se lancer à la poursuite des Williams en tête. Plus loin derrière, la progression de Mowle est stoppée par Mockett et Maydon, qui maintiennent tous deux la Lotus 78 à la sixième place.

Constable a rejoint Moeller au début du cinquième tour et le Britannique a pris la tête avant la fin du tour, Holtzman étant distancé de trois secondes par le duo de tête. Hagan avait maintenant dix secondes de retard sur Moeller, l’Irlandais devançant Maydon de trois secondes et conservant la tête de la catégorie pré-78. Avec sept secondes de retard sur Maydon, Mowle a finalement réussi à dépasser Mockett pour prendre la cinquième place.

À mi-parcours, sept tours après le début de la course, Constable devance Holtzman de 2,3 secondes, ce dernier ayant dépassé son compatriote au 7e tour. Moeller était cependant en troisième position, alors que Hagan suivait la FW08 de 17 secondes et produisait des temps au tour similaires. En tête, Holtzman se rapproche du leader pour faire une course à deux chevaux pour la victoire. Holtzman et Constable se doublent et se repassent, mais Constable est bientôt en difficulté, sa Tyrrell souffrant d’une fracture de l’aileron avant après avoir heurté un concurrent en essayant de garder l’avantage sur Holtzman.

Pendant ce temps, la lutte pour la victoire de la classe pré-78 était également engagée, puisque Maydon était maintenant sur la boîte de vitesses de la Hesketh. Au même moment, Mowle se rapprochait de Maydon et Hagan, la Lotus étant maintenant à trois secondes de la paire de pré-78, tandis que derrière eux, presque simultanément, la March 761 de Gray Gregory rentrait au stand et la Penske PC4 de Doug Mockett s’arrêtait sur la piste.

La voiture de sécurité entre alors en action, ce qui a pour effet de regrouper l’ensemble du peloton. Les voitures sont à nouveau libérées au 10e tour, mais le drame n’est pas encore terminé : Jamie Constable décide d’abandonner la course, son aileron avant étant trop endommagé pour continuer. Holtzman reprend ainsi la tête, bien qu’une partie de l’aile avant de Constable soit encore logée dans la sienne, mais il tient bon, suivi par Moeller, Mowle – qui s’est rapidement débarrassé de Maydon et Hagan – tandis que les deux rivaux de la classe pré-78 ont eux-mêmes échangé leurs positions. Derrière eux, Locke a pris une autre retraite, sa Lotus 77 l’abandonnant dans la dernière ligne droite.

Holtzman s’est donc imposé à la dernière minute et a réalisé le meilleur tour de la course. L’Américain a devancé son compatriote Moeller, tandis que Mowle complétait le podium. Maydon a pris la quatrième place et la victoire dans la catégorie pré-78 alors que Hagan a chuté dans le dernier tour.

RÉSULTATS DE LA COURSE